Santé et bien-être

Dossier santé et bien-être : une approche globale

Santé bien-être - Photo OLIVIER DION

Dossier santé et bien-être : une approche globale

Sur un marché encombré mais dynamique, les éditeurs se réinventent en adoptant une vision holistique de la santé et en brouillant les frontières avec d'autres rayons. Ils se mettent en quête de voix puissantes pour se démarquer. _ par

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 01.11.2019 à 00h00,
Mis à jour le 31.10.2019 à 21h00

Affichant, d'après GFK une progression en valeur de 2,9 %, la santé a le vent en poupe sur un marchéglobal de la santé et du bien-être en repli de 3,4 % en volume et de 1,7 % en valeur. « Les années 2017 et 2018 ont été marquées par la publication d'hyper-best chez des éditeurs de littérature générale que nous ne retrouvons pas à la même hauteur en 2019. Seul Vital ! de Frédéric Saldmann [édité chez Albin Michel, ndlr] a tiré le marché. Le segment reste hyperactif et plutôt positif », explique Elisabeth Darets, directrice générale de Marabout.

Joanne Mirailles, Eyrolles - Photo OLIVIER DION

Surtout, le secteur se réinvente sans cesse. De nouvelles collections apparaissent comme chez Mango qui a inauguré cette -année « La santé sans tabou ». Elle vise, à travers quatre titres par an, à « aborder les maladies invalidantes dont le diagnostic est compliqué tout en dédramatisant le propos et -en déculpabilisant le patient », explique Tatiana Delesalle, -directrice éditoriale.

Holisme

Leduc. s lance le 13 novembre « Mieux avec » pour rendre la santé au naturel plus accessible. La collection sera inaugurée par Mieux avec les huiles essentielles de Julien Kaibeck et Mieux avec les eaux florales de Magali Louis. La maison prépare aussi pour le 14 janvier « Les basiques santé » qui proposera un « pas à pas illustré », annonce Sophie Rouanet, directrice éditoriale, sur des sujets de fond comme Les huiles essentielles de Danièle Festy et Les plantes de Catherine Dupin.

Charlène Guinoiseau, Jouvence - Photo OLIVIER DION

Le rayon se régénère aussi dans son approche. Plus que jamais, les éditeurs adoptent une vision holistique - qui considère chaque personne dans sa globalité - et préventive de la santé. « Nous ne pouvons pas parler d'émotion sans évoquer la santé physique, tout comme nous ne pouvons pas parler d'un organe sans évoquer les autres », explique Joanne Mirailles, responsable du secteur santé-bien-être chez Eyrolles. « La santé est une balance qui doit être à l'équilibre entre le corps et l'esprit », renchérit Charlène Guinoiseau, responsable éditoriale de Jouvence, qui a lancé en juin La détox holistique de Daniel Kieffer. Cette approche, combinée à une appétence pour les médecines naturelles, participe à l'essor de la naturopathie. Cette discipline s'appuie sur quatre lois de santé - hygiène alimentaire, hygiène physique, hygiène émotionnelle et hygiène des émonctoires (les organes qui participent à l'élimination des déchets) - pour prévenir les maladies et optimiser notre santé.

Aurélie Starckmann, Larousse - Photo OLIVIER DION

En librairie, cela se traduit par la publication de titres comme Devenez votre propre naturopathe de l'ex-Miss France 1988 Sylvie Bertin (Le Dauphin, juin), Bien vivre le quatrième trimestre au naturel de la naturopathe Julia Simon (First, septembre), Nature guérisseuse pour mon ventre de Camille Pelloux (Marabout, octobre), Biohacking et neurohacking : boostez vos performances, boostez votre vie du naturopathe Stéphane Tétart (Trédaniel, octobre), la version de luxe à tirage limité Ma bible des secrets de naturopathes de Stéphane Tétart et Vanessa Lopez (Leduc.s, octobre), L'essentiel de la naturopathie de Louis Wan der Heyoten (F. Lanore, 19 novembre), Mincir avec la naturopathie de Joëlle Pierrard (Eyrolles, 27 février 2020) ou encore Rituel healthy du matin et Rituel healthy du soir prévus dans la collection « Mes petites bulles » de Jouvence pour 2020. Lancée en mai dernier, cette collection prend le parti d'« aider le lecteur à instaurer des rituels de bien-être selon s'il est du matin ou du soir, donc en deux ouvrages par thématique », explique Charlène Guinoiseau.

Ronite Tubiana, Dunod - Photo OLIVIER DION

Après le succès du Charme discret de l'intestin de Giulia Enders (Actes Sud, 2015), certains organes ou parties de notre corps continuent d'être analysés au microscope par les éditeurs. « Ce livre a mis les organes en avant, les lecteurs ont besoin de comprendre comment ils fonctionnent », déclare Tatiana Delesalle qui a lancé sa collection « Petit guide visuel » en 2018. Après avoir exploré le foie, le vagin ou encore la prostate, l'éditrice proposera en 2020 de faire un point sur la peau, le cœur et les artères. L'intestin fera son retour en librairie en mars prochain avec L'intestin : un allié pour votre santé de la biochimiste alimentaire Kahina Ferhi (Dunod) qui explique comment « combiner les bons aliments pour développer de bons microbiotes », détaille Ronite Tubiana, responsable d'édition. Le foie remporte les faveurs d'Albin Michel qui a punlié en septembre La méthode hépato-détox du Dr Réginald Allouche et celles de J'ai lu qui réédite en poche Les pouvoirs cachés du foie de Gabriel Perlemuter (15 janvier).

Vertus de l'alimentation

Trois ouvrages portent de l'intérêt à nos dents : Nos dents, une porte vers la santé de Michel Montaud (Souffle d'Or, paru en mai), Vos dents vous parlent de Catherine Rossi (Hachette pratique, 8 janvier) et Santé des dents, santé globale de Dominik Nischwitz (Eyrolles, 13 février). « Best-seller en Allemagne, vendu à 25 000 exemplaires depuis le printemps, Santé des dents, santé globale explique comment prendre soin de sa bouche pour éviter certaines maladies », explique Joanne Mirailles. InterEditions mise sur L'iris, témoin de votre état de santé de Christophe Cannaud (27 novembre) qui démontre comment l'iridologie est un outil de diagnostic. Enfin, Thierry Souccar traduira l'année prochaine Stimulez votre nerf vague du Canadien Navaz Habib, dans lequel l'auteur fait preuve d'une « vulgarisation extraordinaire pour expliquer que le nerf vague est aux commandes de la santé » et comment en prendre soin, indique Elvire Sieprawski, directrice éditoriale.

La vision holistique de la santé entraîne l'effacement des frontières avec certains rayons, à commencer par la cuisine. La nutrition reste au cœur des préoccupations de nombreux éditeurs. Alors que Kiwi publie Le sucre : cet ami qui vous veut du mal de Claire Dupuis (7 novembre), Eyrolles propose de Manger moins sucré avec Catherine Chegrani--Conan (16 janvier). Joanne Mirailles présente aussi six compléments -indispensables pour renforcer sa santé dans Le guide des compléments alimentaires stars du Dr Marc Pérez (paru en octobre) et a sélectionné Les 7 aliments qui vont doper votre santé de France Guillain (6 février). Après l'Almanach Cohen (octobre) qui donne des conseils chaque jour pour adopter une -alimentation équilibrée, First prépare pour février Mieux manger pour les nuls de Jean-Michel Cohen. Gabrielle -Tromelin, éditrice du Dauphin, se focalise depuis longtemps sur certains aliments et réédite Champignons comestibles : leurs vertus cachées pour votre santé de Bruno Donatini (octobre) ou Le livre santé des épices de Geneviève Martin-Callède (14 novembre). « Nous pouvons dériver à l'infini sur ces sujets », admet l'éditrice.

Non content d'emprunter des titres au rayon cuisine, l'édition de santé et bien-être s'infiltre aussi dans le domaine de l'écologie avec des ouvrages comme La nutriécologie : l'alimentation qui fait du bien à l'homme et à la planète de Christian Rémésy (Thierry Souccar, 7 novembre) et Manger sain et durable : de notre assiette à la planète de Denis Lairon (Quae, 16 janvier).

Pierres et cristaux

Alors que le yoga, la méditation et les huiles essentielles s'installent comme des sujets de fond, la lithothérapie - le soin par les pierres et cristaux - a rejoint cette année les catalogues des éditeurs. « Dans notre société de surconsommation et d'ultra-connexion, j'observe un retour au spirituel qui marque une résistante humaine à la marche du monde. Nous avons besoin de sujets de médecine alternative à la limite de l'ésotérisme », déclare Aurélie Starckmann, directrice éditoriale pratique de Larousse, qui a publié en septembre Cristaux de Tamara Driessen. La lithothérapie « devient un sujet de santé énergétique », pointe Aline Sibony, responsable du secteur santé-bien-être chez First. Après Le pouvoir des pierres d'Emma Lucy Knowles (janvier 2019), la maison propose Le petit livre des pierres de soin de Caterina Zita (octobre 2019) et prépare pour l'année prochaine Pierres et cristaux pour les nuls de Julia Boschério. Avec La magie des cristaux d'Aurore Widmer (septembre 2019), Marion Guillemet, directrice éditoriale de Solar, propose un titre accessible qui « reste dans une approche de bien-être sans aller trop loin dans l'ésotérisme ». Les cristaux sont « un sujet incontournable que j'ai tenté de traiter avec une touche d'originalité », affirme Joanne Mirailles qui a publié Découvrir les cristaux de guérison de Juliette Thornsbury (octobre) dans lequel l'auteure explique que « nous devons utiliser des pierres différentes en fonction des pièces de la maison ». J'ai lu a réédité Mon guide de lithothérapie de Margaret Ann Lembo (octobre), « le premier poche illustré sur ce marché », pointe Dorothée Rothschild, responsable éditoriale de la maison, qui rappelle qu'« il y a quinze ans, la méditation était rangée au rayon ésotérisme ».

Si le segment explore de nouvelles approches, son renouvellement est loin d'être achevé. « Le marché est à deux vitesses avec une production de titres de fonds et une autre qui répond à des phénomènes de mode », explique Gabrielle Tromelin. Or, les sujets tendance se font l'écho des préoccupations sans cesse en évolution de notre société. Par ailleurs, « on mange différemment, on vit différemment, on est stressé et connecté, tout cela a un impact sur la santé. De nouvelles maladies vont apparaître », assure Ronite Tubiana. Autant de facteurs qui permettent d'affirmer sans risque qu'il reste encore de nouvelles approches et de nombreux sujets à creuser. W

La force du témoignage

Les éditeurs de santé privilégient la forme incarnée du récit de vie, assorti de conseils pratiques.

Tatiana Delesalle,Fleurus/Mango - Photo OLIVIER DION

S'ils prêtent toujours une vive attention aux spécialistes et aux influenceurs, les éditeurs sont désormais en quête d'auteurs capables de livrer leurs expériences de vie tout en donnant des conseils pratiques aux lecteurs. « Les récits de vie font toute la différence », confirme Aurélie Starckmann, directrice éditoriale de Larousse pratique. L'éditrice publiera en 2020 Le guide d'un moine bouddhiste pour atteindre le bonheur de Gelong Thubten, dont « la vision du bonheur est adaptée à notre société actuelle ». Il y raconte sa décision de rejoindre un monastère à l'âge de 21 ans tandis que dans La nuit n'en finit plus, Rachel Kelly met en lumière les rouages de la dépression ainsi que les clés pour tenter de s'en sortir.

Aline Sibony, First - Photo OLIVIER DION

Tatiana Delesalle, directrice éditoriale de Mango, est consciente de l'atout différenciant du témoignage. « Nous pouvons nous faire une place sur le marché si nous prenons la parole et que nous l'incarnons », estime-t-elle. Mettant la théorie en pratique, l'éditrice lance l'année prochaine la collection « Parlons-en, Agissons ! ». « L'idée est de publier des ouvrages avec un point de vue qui ne soit pas interchangeable et qui repose à la fois sur le travail, l'expérience et les rencontres propres de l'auteur », détaille Tatiana Delesalle, pointant d'ailleurs que tous les livres seront rédigés à la première personne du singulier. « Parlons-en, Agissons ! » sera inaugurée en février avec deux ouvrages dont Perturbateurs endocriniens : la guerre est déclarée de la gynécologue Odile Bagot. Pour l'heure, le rythme de publication des titres de la collection n'est pas défini car « elle ne naît pas de commandes mais de rencontres avec les auteurs », précise l'éditrice.

Approches complémentaires

« J'ai toujours demandé aux auteurs d'expliquer leur vécu. Mais, j'évite les témoignages sans pistes d'action. Je ne peux pas laisser le lecteur avec une prise de conscience forte sans rien pouvoir en faire ensuite », revendique Yves Michel, fondateur du Souffle d'Or. L'éditeur prépare pour le 24 mars Quand j'avais l'autisme de Christine Buscailhon qui, après avoir été diagnostiquée tardivement, assure ne plus être autiste aujourd'hui et livre des conseils pour améliorer la santé des enfants. L'ouvrage « repose sur une approche biomédicale assez novatrice », souligne Yves Michel qui revient sur celle-ci dans Autisme et troubles métaboliques : ces enfants au cerveau carencé du Dr Jacquelyn McCandless (18 février).

« Les livres pratiques avec de l'expertise se nourrissent du témoignage, et inversement. Ces deux approches sont complémentaires, estime Sophie Rouanet, directrice éditoriale de Leduc.s. Mais le retour d'expérience ne peut pas fonctionner sans un fonds sérieux. » L'éditrice a publié Un cancer pas si grave de Géraldine Dormoy (septembre) qui décrit une année de combat contre le cancer du sein et Un cri du ventre d'Enora Malagré (octobre) qui « tire la sonnette d'alarme » sur l'endométriose. Cette thématique apparaît aussi dans le catalogue de Josette Lyon - une marque du groupe Guy Trédaniel - avec le -témoignage de Marie-Rose Galès Endo & sexo : avoir une sexualité épanouie avec une endométriose (septembre).

« Les livres qui mêlent témoignage, enquête et conseils pratiques sont une nouvelle tendance, parce que les nouvelles générations abordent les maladies différemment et osent bousculer des médecins qui n'ont pas de réponse », avance Sophie Gillot, éditrice chez Trédaniel. La maison a donné la parole à Dora Moutot dans A fleur de pet (juin) qui mène une enquête approfondie sur le SIBO ou small intestinal bacterial overgrowth, une pathologie du microbiote qui provoque des ballonnements, et à Sandrine Gaouenn, diagnostiquée autiste Asperger à l'âge de 39 ans, qui raconte l'impact de ce handicap dans Maman est autiste, et elle déchire ! (septembre). First « continue de miser sur un équilibre entre témoignage et livre pratique », assure Aline Sibony, responsable du segment santé-bien-être. La maison a notamment publié Sclérose en plaques et talons aiguilles de Charlotte Tourmente (avril) et Rien à foutre des régimes de Caroline Dooner (septembre), qui explique qu'il est nécessaire de prendre du poids pour pouvoir le réguler ensuite.

Si les éditeurs ont bien compris que le témoignage apporte une valeur ajoutée aux titres de santé, la « narrative non-fiction existe depuis longtemps et n'est pas un gage de succès assuré », -prévient toutefois Marie-Anne Jost-Kotik, -directrice éditoriale de First. W


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités