Doux oiseaux de jeunesse | Livres Hebdo

Par Olivier Mony, le 26.01.2018 7 février > Roman Etats-Unis > André Aciman

Doux oiseaux de jeunesse

André Aciman - Photo SIGRID ESTRADA/GRASSET

Le cinéma parfois a du bon. Si le réalisateur Luca Guadagnino et son scénariste, James Ivory, n’avaient eu l’idée de porter à l’écran le roman d’André Aciman, Appelle-moi par ton nom, il y a fort à parier que le livre et l’œuvre tout entière - l’une des plus sensibles de ce temps - seraient demeurés largement ignorés. Mais voilà, la "magie" du septième art permet que ce roman, initialement publié

Lire la suite (1 110 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre