Eduardo Mendoza reçoit le Prix Franz Kafka 2015 | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 02.06.2015 à 18h26 (mis à jour le 02.06.2015 à 19h00) Lauréat

Eduardo Mendoza reçoit le Prix Franz Kafka 2015

Eduardo Mendoza. - Photo J.-L. BERTINI/PASCO

L'auteur catalan est "l'un des écrivains espagnols contemporains les plus reconnus et les plus traduits" selon la Société Franz Kafka.

Le Prix littéraire Franz Kafka pour l'année 2015 a été attribué par un jury international à Eduardo Mendoza, "l'un des écrivains espagnols contemporains les plus reconnus et les plus traduits", a annoncé mardi la Société Franz Kafka à Prague.

Doté de 10000 dollars (8995 euros), le prix sera remis à Eduardo Mendoza au cours d'une cérémonie organisée à la mairie de Prague fin octobre, à l'occasion de la fête nationale de la République tchèque, a précisé la société.

Né le 11 janvier 1943 à Barcelone dans la famille d'un magistrat, Eduardo Mendoza a publié son premier roman La Vérité sur l'affaire Savolta (Flammarion, Points) en 1975, peu avant la mort du dictateur Francisco Franco.

Selon le jury du Prix Franz Kafka, cet ouvrage offre une "description magistrale des combats sociaux et politiques à Barcelone, en Catalogne et dans toute l'Espagne au cours de la première moitié du XXe siècle".

Eduardo Mendoza a publié au total une quinzaine de romans, la Catalogne étant le théâtre de plusieurs d'entre eux. En France, ils sont publiés au Seuil et, pour le format poche, chez Points, qui sortira Une comédie légère le 18 juin prochain.

Le Prix Franz Kafka récompense une "création littéraire exceptionnelle sur le plan artistique d'un auteur contemporain, dont l'œuvre aborde les lecteurs sans tenir compte de leur origine, de leur nationalité et de leur culture".

Fondé en 2001, cet unique prix littéraire international décerné en République tchèque porte le nom de l'écrivain pragois d'expression allemande et de religion juive Franz Kafka (1883-1924). Parmi les récents lauréats figurent l'Américain Philip Roth (2001), le Japonais Haruki Murakami (2006), le Français Yves Bonnefoy (2007), l'Israélien Amos Oz (2013) et le Chinois Yan Lianke (2014)

close

S’abonner à #La Lettre