Emmanuel Grand remporte le 16e prix SNCF du polar | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 31.05.2016 à 20h00 (mis à jour le 01.06.2016 à 10h01) PRIX SNCF DU POLAR

Emmanuel Grand remporte le 16e prix SNCF du polar

Emmanuel Grand

32 000 lecteurs ont voté pour Terminus Belz, d’Emmanuel Grand (Points) dans la catégorie Roman, pour la BD Zaï zaï zaï zaï, de Fabcaro et pour le court métrage Mr Invisible, de Greg Ash

Terminus Belz, d’Emmanuel Grand, paru dans la collection de poche Points, remporte le 16e prix SNCF du polar 2016 dans la catégorie Roman. Il a été dévoilé avec les lauréats des catégories BD et court métrage le 31 mai lors d’une cérémonie au Pavillon Champs-Elysées à Paris.

Premier roman d’Emmanuel Grand, paru en 2014 chez Liana Levi et repris en Points en 2015, Terminus Belz met en scène Marko Voronine, un ukrainien poursuivi par la mafia roumaine, qui se réfugie sur une île bretonne que les locaux surnomment "l’île des fous".

Le prix, créé en 2000, est décerné depuis l’an dernier à un livre au format poche. Terminus Belz a devancé La dette, de Mike Nicol (J’ai Lu), Zone de non-droit, d’Alex Berg (Babel Noir), Black out, de John Lawton (10/18) et L’homme qui a vu l’homme, de Marin Ledun (J’ai Lu).

Parallèlement, Zaï zaï zaï zaï, de Fabcaro, publié par 6 Pieds sous terre, déjà lauréat du prix ACBD et du 27e prix des libraires BD, reçoit le prix dans la catégorie BD. Et Mr Invisible, de Greg Ash (Big Bright Lights & Tin Monkey, Irlande), est le vainqueur dans la catégorie Court métrage.

32 000 personnes, contre 30 000 l’an dernier, ont voté sur le site www.polar.sncf.com, à bord des Trains du polar, dans les festivals et dans le grand jeu Cultura, "Pariez Polar". La SNCF s’associe cette année pour la première fois avec Cultura. Les lauréats du Roman et de la BD seront mis en avant dans les 68 magasins de la chaîne, qui organiseront des animations et des rencontres avec les auteurs, et offriront un cadeau polar SNCF à tout acheteur d’une des œuvres primées.
close

S’abonner à #La Lettre