Polémique

Fête du livre de Saint-Etienne : censure, licenciement et renoncement

Isabelle Rabineau - Photo AMÉLIE BOUTET/LH

Fête du livre de Saint-Etienne : censure, licenciement et renoncement

La Fête du livre de Saint-Etienne a remercié en fin de semaine dernière sa commissaire Isabelle Rabineau, accusée d’avoir voulu censurer un livre à charge contre Laurent Wauquiez, président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Son auteur, l’ancien préfet Yves Rousset, sera bien présent pour la 35e édition de la Fête du livre du 15 au 17 octobre 2021.

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek,
Créé le 28.09.2021 à 16h05,
Mis à jour le 28.09.2021 à 17h00

Yves Rousset a obtenu gain de cause. L’ancien préfet de Haute-Loire et auteur de La préfecture est en feu !, paru le 6 mai chez la maison d’édition stéphanoise Abatos, pourra présenter son ouvrage au public de la 35e édition de la Fête du livre de Saint-Etienne, du 15 au 17 octobre prochains.

Désormais en retraite, l’ancien haut-fonctionnaire raconte dans son livre l’incendie de la préfecture du Puy-en-Velay le 1er décembre 2018, dans les premières semaines de la crise de Gilets Jaunes. Il y met spécialement en cause « la responsabilité » du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et ancien maire du Puy-en-Velay, Laurent Wauquiez dans la montée des tensions ayant conduit à l’incendie de la préfecture.

Yves Rousset avait notamment prévu de défendre son livre à la Fête du livre de Saint-Etienne, avant de se heurter à une fin de non-recevoir de la part de la commissaire de l’événement Isabelle Rabineau, qui craignait de perdre la subvention versée par la région. Auvergne-Rhône-Alpes contribue en effet à hauteur de 50 000 euros au budget de la manifestation, estimé au global à près de 600 000 euros.

Isabelle Rabineau débarquée à deux semaines du salon

Yves Rousset avait alors crié à la censure. Il a été entendu : Isabelle Rabineau a été débarquée en fin de semaine dernière du poste de commissaire qu’elle occupait depuis 2012. « Isabelle Rabineau était sincère et impliquée dans l’organisation de la Fête du livre. Nous sommes néanmoins convenus avec elle d’une différence d’appréciation dans notre façon de fonctionner, explique à Livres Hebdo Marc Chassaubéné, adjoint au maire chargé des affaires culturelles à la ville de Saint-Étienne. Le maire Gaël Perdriau est attaché à la liberté d’expression et à la liberté de choix des éditeurs et libraires quant aux auteurs qu’ils souhaitent accueillir. Yves Rousset est évidemment le bienvenu à la Fête du livre. »

Interrogé par Livres Hebdo, le dirigeant des éditions Abatos Jean-Pierre Crosato a confirmé que son auteur sera bien présent sur le stand de sa maison, dans l’espace réservé aux éditeurs locaux. « Nous aurions préféré accéder à l’espace principal, mais nous sommes satisfaits de la réponse de la ville », indique-t-il. Depuis cette année, la Fête du livre accueille en effet dans un espace dédié aux éditeurs stéphanois. Ces derniers s’étaient rassemblés en 2018 pour organiser leur propre salon indépendant, rassemblant 18 éditeurs locaux et d’autres éditeurs invités en marge de la Fête du livre. « Nous avons voulu que cette intégration se fasse en bonne intelligence avec les libraires. Un accord entre l’association des libraires et l’association des éditeurs stéphanois a permis ce rapprochement, détaille Marc Chassaubéné. Ce fonctionnement nous convient très bien et permet d’encourager la scène littéraire locale. »  

Après une édition 2020 annulée pour cause de crise sanitaire, la Fête du livre de Saint-Etienne est parrainée cette année par Gilles Legardinier. Le chanteur Maxime Leforestier est pour sa part parrain du festival Mots en scène.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités