Fils de personne | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, le 30.06.2017 13 septembre > BD France > Jérémie Moreau

Fils de personne

Photo JÉRÉMIE MOREAU/DELCOURT

Signant sa propre saga islandaise, Jérémie Moreau livre l’un des plus beaux albums de la rentrée.

Quiconque a été en Islande sait la rigueur de cette île essentiellement minérale où se perçoit comme nulle part le grondement des forces telluriques. Ses habitants s’y accrochent par leur lignage et par ces sagas qui en magnifient certains. Le jeune Jérémie Moreau (30 ans) crée la sienne, située au XVIIIe siècle, lorsque le pays traverse sa période la plus sombre.

Pauvre orphelin - ses parents sont morts dans une éruption volcanique -, Grimr est son héros. C’est un discret, un taiseux, un gentil, un modeste, mais doué d’une force surhumaine. Il est recueilli par Vigmar, un vagabond malin et cultivé, un peu poète, un peu voleur, qui le baptise Grimr Enginsson, "Fils de personne". A travers son parcours subtilement tissé, Jérémie Moreau livre un tableau sensible d’une population atomisée, déchirée entre ses traditions et ses aspirations, étouffant sous le joug danois, fragilisée par une nature d’une violence extrême dont il magnifie graphiquement la spectaculaire beauté.

Champs de lave, rochers glacés, coulées de boue et de neige, éruptions, aurores boréales, verts tendres et ocres des montagnes l’été… Le dessinateur livre l’un des plus beaux albums de la rentrée. Fabrice Piault

Jérémie Moreau
La saga de Grimr
Delcourt
Tirage : 12 000 ex.
Prix : 25,50 euros ; 232 p. coul.
ISBN : 978-2-7560-8064-2

Cet article fait partie du dossier:

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre