Justice

Fnac-Darty visé par une enquête pour "blanchiment d’infractions commises en bande organisée"

Le siège social du groupe Fnac Darty à Ivry sur Seine

Fnac-Darty visé par une enquête pour "blanchiment d’infractions commises en bande organisée"

Une information judiciaire a été ouverte pour "blanchiment d’infractions commises en bande organisée" et "association de malfaiteurs", le 19 mai à Paris. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 02.08.2021 à 11h49,
Mis à jour le 02.08.2021 à 12h00

Le groupe Fnac Darty se retrouve dans le viseur de la justice. Selon le média d'investigation Mediapart, une information judiciaire pour "blanchiment d’infractions commises en bande organisée" et "association de malfaiteurs" a été ouverte, le 19 mai.  

Selon Mediapart, plusieurs magasins de l’enseigne ont été payés par "des versements en liquide supérieurs au plafond autorisé" pour un montant total estimé à plus d’1,5 millions d’euros. Depuis 2015, le paiement d’un bien ou d’un service en liquide par un professionnel résident en France, ne peut dépasser 1 000 euros en France, selon les règles du code monétaire et financier. Ce plafond peut atteindre 15 000 euros pour les particuliers n’ayant pas leur domicile fiscal en France et uniquement pour des transactions dans le cadre privé.

Dans le détail, entre 2014 et 2021, une quinzaine de magasins Darty à Paris et en région parisienne ont mis en place "un système bien organisé (...) afin de permettre à plusieurs individus ou sociétés de contourner la loi". Plusieurs salariés ont décrit à Mediapart des hommes entrant "dans un magasin de l’enseigne, munis de sacs en plastique, d’une sacoche ou d’un sac de sport", contenant de l’argent liquide. Les billets étaient ensuite déposés dans une caisse du magasin ou dans le coffre du directeur. Deux modes opératoires étaient utilisés pour masquer ensuite l’importance des sommes payées en liquide, détaille Mediapart.

Quatre directeurs de magasin licenciés

Face à ces agissements, le groupe Fnac Darty explique, dans un communiqué, avoir "saisi le procureur de la République à Paris concernant de possibles irrégularités constatées dans l’une de ses filiales, la société Etablissement Darty & Fils". Il "condamne fermement ces pratiques, qui même si elles s’avèrent être non significatives à l’échelle du groupe, restent illégales et totalement inacceptables, au regard des pratiques et de l’éthique du groupe et de ses collaborateurs". Depuis le début des investigations, quatre directeurs de magasin et un responsable des ventes ont été licenciés. Cinq magasins parisiens ont été perquisitionnés par des agents du service d’enquête judiciaire des finances, début juin. 

Le groupe Fnac Darty a dévoilé, jeudi 29 juillet, ses résultats financiers du premier trimestre 2021. Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 3,465 milliards d’euros au premier trimestre 2021, soit une hausse de 21,6 % en données publiées (+21,3 % en données comparables). Les ventes numériques du groupe représentent désormais près de 28 % des ventes totales sur le semestre, portées par le gain de 2 millions de nouveaux clients actifs sur le web durant la période.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités