Royaume-Uni

"Grey" : un 4e tome jugé paresseux mais qui démarre bien

E.L James. - Photo MICHAEL LIONSTAR

"Grey" : un 4e tome jugé paresseux mais qui démarre bien

Paru jeudi au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, le 4e volume de la saga Cinquante nuances de Grey, d'E.L. James, est en tête des ventes sur les différentes librairies en ligne, mais n'est pas épargné par les critiques.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 19.06.2015 à 18h18,
Mis à jour le 19.06.2015 à 19h00

Attendu par des millions de fans, Grey, le 4e tome de la saga érotique Cinquante nuances de Grey, est sorti jeudi 18 juin simultanément au Royaume-Uni et aux Etats-Unis et s'annonce d'ores et déjà comme un best-seller mondial.

Si aucun chiffre de vente n'a pour l'instant été communiqué, Grey, qui était déjà le plus précommandé de l'année sur Amazon.co.uk selon le Guardian, apparaît déjà en tête des ventes sur plusieurs librairies en ligne anglaises et américaines : Amazon.co.uk, Amazon.com, les sites des librairies britanniques Waterstone ou encore celui de la chaîne américaine Barnes & Noble affichaient tous ce vendredi le dernier opus de E.L. James en haut de la liste de leurs meilleures ventes.

Si ce nouveau tome n'avait pas forcément besoin de beaucoup de publicité, le buzz autour de sa sortie a été savamment orchestré. Le 1er juin dernier, E.L. James elle-même annonçait sur son blog la parution le 18 juin de ce tome surprise, réclamé selon elle par des milliers d'accros à la saga. Jeudi à New York, ils étaient plusieurs centaines à attendre leur tour devant la librairie indépendante où la romancière dédicaçait son dernier ouvrage. Certaines avaient campé toute la nuit, d'autres pris le premier train, selon l'AFP, qui souligne que la grande majorité des fans étaient des mères de famille ou des adolescentes.

Ereinté par les critiques, jugé décevant par les fans

Ce 4e volume, dans lequel l'auteure anglaise reprend l'histoire d'amour entre Christian Grey et Anastasia Steele du point de vue du jeune milliardaire, a-t-il tenu ses promesses? Pas vraiment, si l'on en croit les critiques assassines dans la presse anglo-saxonne, compilées notamment par The Bookseller. Ainsi, pour la journaliste du Guardian, "l'histoire d'amour devient l'œuvre tordue d'un vrai psychopathe", tandis que sa collègue du Telegraph s'est amusée à relever les phrases les plus ridicules de Grey, telles que "ma voiture verte est floue. Couverte de saletés et de fourrure grise. Je veux la récupérer. Mais je ne peux pas l'atteindre. Ma voiture verte est perdue. Perdue. Et je ne pourrai plus jamais m'amuser avec."

De leur côté, les fans ne semblaient pas vraiment plus convaincus. Selon Le Figaro, qui a retrouvé des tweets des premiers lecteurs, ils sont nombreux à fustiger la "paresse" de l'auteure, n'ayant parfois pas changé une ligne des scènes décrites dans les livres précédents mais racontées du point de vue d'Anastasia.



"Ce que fait E.L. James après 50 Shades of Grey? Elle continue la saga en la re-racontant mais du point de vue de Grey. Paresseux? Oui."

En France, le titre paraîtra le 28 juillet chez Lattès.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités