Hélène Cixous reçoit le Prix de la langue française | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, le 14.10.2014 à 12h54 (mis à jour le 14.10.2014 à 13h14) Proclamation

Hélène Cixous reçoit le Prix de la langue française

Hélène Cixous. - Photo CLAUDE TRUONG-NGOC/CC BY-SA 3.0

L’essayiste et dramaturge recevra son prix le 8 novembre à Brive.

Le Prix de la langue française, doté de 10 000 euros par la ville de Brive qui l’a créé en 1986, a été attribué pour 2014 à l’essayiste, dramaturge et poétesse Hélène Cixous. Ce prix récompense l’œuvre d’une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique qui a contribué, de façon importante, par le style de ses ouvrages ou son action, à illustrer la qualité et la beauté de la langue française.
 
Hélène Cixous recevra son prix le 8 novembre à la foire du livre de Brive, en préambule d’une rencontre animée par la journaliste et romancière Laure Adler.
 
Née à Oran, Hélène Cixous a dirigé le Centre d’études féminines de l’Université Paris VIII. Avec Michel Foucault, elle a créé le Groupe information-prison et a également travaillé avec Jacques Derrida dans le cadre du Collège international de philosophie. Dramaturge, ses pièces ont été mises en scène par le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine ou par Daniel Mesguich.
Dans son dernier ouvrage, Homère est morte (Galilée), prix Marguerite Duras 2014, Hélène Cixous s’inspire de cahiers rédigés par sa mère, ancienne sage-femme, pour raconter la dernière année de sa vie.

Le jury du Prix de la langue française se compose de membres de l’Académie Française (Hélène Carrère d’Encausse, Dominique Bona, Jean-Christophe Rufin, Danièle Sallenave), de l’académie Goncourt (Tahar Ben Jelloun, Paule Constant, Bernard Pivot, Patrick Rambaud) et d’écrivains journalistes, tous jurés d’un grand prix d'automne : Franz-Olivier Giesbert et Jean-Noël Pancrazi (Renaudot), Paula Jacques (Femina) et Laure Adler (Décembre).
 
En 2013 le prix a couronné Jean Rolin.
close

S’abonner à #La Lettre