Hugo Cabret, la dernière invention de Martin Scorsese

Martin Scorsese sur le tournage de Hugo Cabret à Paris (c) Jaap Buitendijk

Hugo Cabret, la dernière invention de Martin Scorsese

L'adaptation du roman illustré de Brian Selznick débarque dans les cinémas mercredi 14 décembre.

Par Vincy Thomas ,
avec vt Créé le 15.04.2015 à 19h12

Hugo Cabret est le film familial par excellence pour la période des fêtes qui arrive. Pour la première fois, le réalisateur Martin Scorsese filme une oeuvre ciblant les plus de six ans.

Adaptée de L'invention d'Hugo Cabret, le livre illustré pour la jeunesse de Brian Selznick, l'histoire fait croiser un jeune orphelin réfugié dans une grande gare parisienne et un énigmatique vendeur peu aimable. Le jeune garçon est obsédé par un automate dont il ne manque qu'une pièce. Sa quête le mènera bien au-delà de ce qu'il imaginait, faisant ressurgir du passé le cinéaste disparu, Georges Méliès.

Bayard réédite L'invention de Hugo Cabret dans un format souple, incluant ses crayonnés en noir et blanc ainsi que des dessins originaux de Méliès et des extraits de ses films. Pour accompagner ce livre, l'éditeur publie aussi Les secrets du tournage d'Hugo Cabret qui décrypte la magie du cinéma et révèle des anecdotes du film.

Parallèlement, Sonatine éditions a fait paraître Conversations avec Martin Scorsese, de Richard Schickel. Ce pavé anthologique, illustré de photos personnelles du réalisateur, fait le lien entre les origines familiales, l'enfance du cinéaste, ses films et ses obsessions, sa passion pour le 7e art et son travail reconnu dans le domaine de la restauration des films de patrimoine. On comprend ainsi mieux pourquoi Scorsese, contraint à la solitude à cause de son asthme quand il était enfant, s'est identifié à Hugo. De même sa fascination pour le cinéma muet, qu'il cite abondamment dans son film, en plus de l'hommage à Méliès, l'ont naturellement fait adhérer à ce conte fabuleux.

A l'occasion du 150e anniversaire de la naissance du magicien du cinéma, un film documentaire de Serge Bromberg, Le voyage extraordinaire, suivi du film restauré et recolorisé de Méliès, Le Voyage dans la lune, sort dans les salles de cinéma le même jour. La tour verte vient de publier Georges Méliès : l'enchanteur, de Madeleine Malthête-Méliès tandis que Capricci a édité fin novembre La couleur retrouvée du Voyage dans la lune de Georges Méliès, par Gilles Duval.

________
voir aussi l'entretien avec Brian Selznick dans Livres Hebdo n°888 du 2 décembre, p.8

Les dernières
actualités