Prix littéraire

Jean-Charles Chapuzet et Marin Ledun, lauréats ex-aequo du Prix Polar en séries 2021

Photo JOSÉ LUIS ROCA / FRANCIS SELIER

Jean-Charles Chapuzet et Marin Ledun, lauréats ex-aequo du Prix Polar en séries 2021

Le jury du prix Prix Polar en séries a couronné, jeudi 15 avril, Jean-Charles Chapuzet et Marin Ledun. Le prix littéraire récompense un roman noir, un thriller ou un polar francophone pour ses qualités et son potentiel d'adaptation. 

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 15.04.2021 à 12h27,
Mis à jour le 15.04.2021 à 13h00

Le prix Polar en Séries 2021 a été décerné à Leur âme au diable de Marin Ledun, paru chez Gallimard, et Du bleu dans la nuit de Jean-Charles Chapuzet, paru chez Marchialy. La récompense a été attribuée en ligne, en raison de la situation sanitaire actuelle. Les deux lauréats succédent à Stéphane Servant, récompensé l'an dernier pour Félines (Rouergue).

Dans Leur âme au diable, le dernier roman de Marin Ledun, l’auteur narre l'histoire de l'inspecteur Nora, qui enquête sur une série de braquages visant l'approvisionnement en ammoniaque des usines de cigarettes. Pendant vingt ans, il tente de dévoiler au grand jour le système élaboré par les cigarettiers mais se heurte à leur toute-puissance confortée jusque dans les plus hautes sphères du pouvoir. Le romancier a déjà publié une vingtaine de romans, dont Au fer rouge, L’homme qui a vu l’homme, (Prix Amila-Meckert 2014), Dans le ventre des mères, Les visages écrasés (Trophée 813 du roman français 2011, Grand Prix du roman noir 2012 du Festival International du film policier de Beaune) et La Guerre des Vanités (Prix Mystère de la critique 2011). 

Dans la non-fiction Du bleu dans la nuit, Jean Charles Chapuzet raconte l'histoire du kidnapping de la petite Mona Lisa, à Jarnac en février 2004. Suite à cette enlèvement, la brigade de gendarmerie locale et la section de recherches de Bordeaux sont mobilisées. Quatorze ans plus tard, l'auteur revient sur cette affaire. Il interroge le directeur de l'enquête et les gendarmes présents pendant l'affaire. Les enquêteurs font le récit heure par heure de cette journée qui a bouleversé leur carrière.

Pour rappel, les six finalistes étaient : 
  • Au bal des absents, de Catherine Dufour (Seuil)
  • Clown à tuer, de Eldiablo et Niro (Dupuis)
  • Du bleu dans la nuit, de Jean-Charles Chapuzet (Marchialy)
  • L'ange rouge, de François Médéline (La Manufacture de livres)
  • Le silence de Clara Wight, de Valérie Saubade (Anne Carrière)
  • Leur âme au diable, de Marin Ladun (Gallimard) 

Le prix Polar en séries, récompense depuis sept ans, un roman noir, un thriller ou un polar francophone pour ses qualités et son potentiel d'adaptation en série télévisée. Il est soutenu par la Société civile des éditeurs de langue française (SCELF), l'Institut français, la région Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, Initiative Film et le Bureau international de l'édition française (BIEF). 

Présidé par Michel Abouchahla, le jury 2021 était composé d'Emmanuel Daucé, Carole Le Berre, Véra Peltekian, Perrine Quennesson, Nicolas Saada, Thomas Saignes, Séverine Werba. 

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités