BIBLIOGRAPHIE

Après l'Occupation, la guerre d'Algérie a été le combat des éditions de Minuit. Entre 1957 et 1962, leur directeur Jérôme Lindon a publié 23 livres dénonçant la torture et faisant de la désertion une nécessité. Neuf seront saisis. Cinquante ans après la fin du conflit, la maison remet en place 7 titres emblématiques le 9 février. Quatre livres épuisés depuis 30 ans sont réimprimés en fac-similé : La gangrène (témoignages d'Algériens torturés en métropole, 1959), Les belles lettres par Charlotte Delbo (1961), Itinéraire de Robert Bonnaud (janvier 1962) et Provocation à la désobéissance : le procès du Déserteur (1961). Minuit remet à l'office La question d'Henri Alleg, L'affaire Audin de Pierre Vidal-Naquet et Le désert à l'aube de Noël Favrelière. Un livret de 63 pages de l'historienne Anne Simonin relatant Le droit de désobéissance. Les éditions de Minuit en guerre d'Algérie sera offert pour l'achat d'un de ces ouvrages.

Par ailleurs, pour compléter notre bibliographie sur le 50e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie et l'indépendance du pays (voir Livreshebdo.fr), signalons la parution du premier roman de Kaddour Riad, Putain d'indépendance ! (La Contre Allée, 8 mars), la BD de Jacques Ferrandez Alger la noire (Casterman, 14 mars) et une histoire de L'armée d'Afrique de Pierre Montagnon (Pygmalion, 11 avril). Fin janvier, Atlantis a publié Les écrivains pieds-noirs face à la guerre d'Algérie de Wolf Albes et Les Français d'Algérie 50 ans après de Maurice Calmein.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités