La littérature bafouée au Bangladesh

National Assembly of Bangladesh © Ziaul Hoque / Wikimedia

La littérature bafouée au Bangladesh

La justice du Bangladesh lance un mandat d'arrêt contre l'auteur Salam Azad.


Par Fabienne Chappellet,
avec fc, avec afp,
Créé le 05.06.2012 à 00h00,
Mis à jour le 05.06.2012 à 00h00

Salam Azad, âgé de 48 ans, est menacé d'un mandat d'arrêt émis par le Tribunal de Dacca. L'auteur du roman Bhanga Math (Temple brisé), édité à Calcutta en 2003, avait déjà été condamné en 2004 par le gouvernement du Bangladesh pour blasphème.

Cette fois, un activiste religieux a déposé une nouvelle plainte contre son livre, accusant l'auteur de « propos diffamatoires à l'encontre du prophète Mahomet et de l'islam. » Le juge a accepté cette condamnation et lancé un mandat d'arrêt.

Une autre interdiction de publication concerne le roman de l'auteur Humayun Ahmed, sous prétexte qu'il dénature l'assassinat du premier président du Bangladesh et de sa famille en 1975.
05.06 2012

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités