Prix littéraires

La SGDL réforme ses prix littéraires et ses dotations

Photo OLIVIER DION

La SGDL réforme ses prix littéraires et ses dotations

Moins de prix pour plus de visibilité, des dotations en hausse: la SGDL revoit toute sa politique de prix littéraires et s'ouvre à plus de genres littéraires.

Par Vincy Thomas,
Créé le 15.12.2016 à 22h07,
Mis à jour le 15.12.2016 à 23h00

La Société des Gens De Lettres (SGDL) ne peut plus assurer l’attribution d’un montant annuel de 50000 € pour l’ensemble des lauréats explique l'association privée dans un communiqué daté du 15 décembre 2016. Les donations qu'elle reçoit "ne suffisent plus aujourd’hui à financer totalement" les prix littéraires qu'elle décerne.

Aussi, soucieuse de vouloir poursuivre sa mission auprès des auteurs, la SGDL a décidé de revoir sa politique concernant l'ensemble de ses prix, "consciente qu’un trop grand nombre de prix ne sert pas la visibilité des auteurs primés".

La SGDL va donc réduire le nombre de ses prix pour améliorer la visibilité de chacun, et augmenter par la même occasion le montant des dotations "pour un véritable soutien aux auteurs, tout en assurant une plus grande ouverture à la diversité des genres littéraires et des langues."

- Les deux prix de traduction seront ainsi désormais ouverts à toutes les langues.

- Au printemps, le Grand Prix SGDL pour l’œuvre (roman, nouvelle, poésie) et le Grand Prix SGDL pour la traduction, dotés chacun de 8000 €, viendront récompenser un auteur et un traducteur pour l’ensemble de leurs œuvres, qu’ils aient ou non publié un ouvrage dans l’année. Par ailleurs, quatre Grands prix seront remis à des auteurs confirmés dans les catégories Roman, Essai, Jeunesse et Poésie à l’occasion d’un ouvrage publié dans l’année.
 
- À l’automne, le Grand prix SGDL du premier roman et le Grand prix du premier recueil de nouvelles, ainsi que six prix « Révélation », dont un prix Révélation de traduction, viendront récompenser des auteurs émergents et honoreront ainsi huit lauréats avec une attention particulière portée à la jeune création.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités