Numérique

La signature électronique pour tous

La signature électronique pour tous

La signature électronique s'est répandue avec les mesures empêchant les rendez-vous physiques.

Par Isabel Contreras ,
Créé le 01.02.2021 à 14h25 ,
Mis à jour le 08.02.2021 à 09h47

Si la pandémie a laissé un effet positif dans le domaine des cessions de droits, c’est bien la mise en place généralisée de la signature électronique. « Avant, ces formalités pouvaient prendre entre six semaines et six mois, explique Laure Pécher, de l’agence littéraire Astier-Pécher. Avec la signature électronique, le contrat peut être bouclé en une journée ! ».

Depuis début 2020, l’agente utilise couramment Docusign, logiciel américain leader du marché, qui permet de réduire les délais en assurant un degré élevé de sécurité et d’authenticité. Les maisons d’éditions et autres agents ont aussi dû s’adapter à cet usage. Chez Hachette, le groupe a développé fin 2020 son propre logiciel en partenariat avec Gino LegalTech. Les premiers retours en interne sont positifs. En phase de test depuis fin octobre, « ce logiciel facilite les échanges et sécurise le stockage des contrats, il fait office de coffre-fort », se félicite Véronique Pérovic, responsable coordination éditoriale et numérique au Livre de Poche et Préludes.

Les dernières
actualités