L'affaire de "L'Arche de Zoé" sur grand écran avec Les Chevaliers blancs | Livres Hebdo

le 19.01.2016 à 19h05 (mis à jour le 19.01.2016 à 20h00) cinéma

L'affaire de "L'Arche de Zoé" sur grand écran avec Les Chevaliers blancs

Vincent Lindon dans "Les Chevaliers blancs" - Photo LES FILMS DU WORSO

Le nouveau film de Joachim Lafosse, avec Vincent Lindon, s'inspire librement du scandale humanitaire lié à l'association "L'Arche de Zoé", qui avait conduit à la publication de plusieurs ouvrages.

Le cinéaste belge Joachim Lafosse revient sur les écrans avec Les chevaliers blancs, inspiré de l'affaire réelle de L'Arche de Zoé. Vincent Lindon, Louise Bourgoin, Reda Kateb et Valérie Donzelli sont réunis dans cette histoire, revisitée pour des questions de droits : l'association humanitaire est ici baptisée "Move for Kids".

L'histoire est quasiment identique à la véritable histoire même si les noms ont été changés. Jacques Arnault a convaincu des familles françaises en mal d’adoption de financer une opération d'exfiltration d'orphelins d’un pays d’Afrique dévasté par la guerre. Entouré d’une équipe de bénévoles dévoués à sa cause, il se donne un mois pour trouver 300 enfants en bas âge et les ramener en France après avoir persuadé ses interlocuteurs africains et les chefs de village qu’il a l'intention d'installer un orphelinat pour assurer un avenir sur place à ces jeunes victimes de guerre, dissimulant le but ultime de son expédition.

Le réalisateur a d'ailleurs refusé toute objectivité dans la manière de raconter cette histoire de manipulation, son thème de prédilection au fil de ses films (Elève libre, A perdre la raison, déjà inspiré d'un fait divers réel). Il renvoie les engagés au bon coeur et les responsables qui refusent de s'engager dos à dos. S'il ne s'agit pas à proprement parlé d'une adaptation, le générique mention quand même que le scénario a puisé dans Sarkozy dans l'avion? Les Zozos de la Françafrique, de François-Xavier Pinte et Geoffroy d'Ursel, paru aux Editions de l'arbe en 2011.

Une affaire judiciaire toujours en cours

L'affaire de L'Arche de Zoé a éclaté en 2007, brouillant les relations diplomatiques entre le Tchad et la France. Le Tchad avait alors condamné les principaux membres à des travaux forcés pour tentative d'enlèvement de mineurs, faux et usages de faux en écriture publique et grivèlerie. Une fois rapatriés en France, les six membres condamnés avaient vu leur peine commuée en huit années de prison ferme. Un procès, en l'absence des deux principaux accusés, a commencé en France en 2012.  Le tribunal correctionnel condamne le patron de l'association et sa compagne à deux ans de prison et une lourde amende. Ils ont fait appel de cette décision. Les quatre autres membres sont condamnés à des peines plus légères.

Des livres

De nombreux livres ont couvert le scandale : Les forcenés de l'humanitaire: les leçons de l'Arche de Zoé, de Christian Troubé (Autrement, 2008), L'Arche de Zoé: les dessous de l'affaire d'Etat écrit par Eric Breteau lui-même (Plon, 2008), Arche de Zoé: la vérité du pilote de Jacques Wilmart, en collaboration avec Christelle Gilquin (Ludovic Pire, 2008), Les voyous de l'Arche de Zoé: enquête sur un kidnapping d'enfants de Charles Onana, avec la collaboration de Ngarléjy Yoyongar (Duboiris, 2008) et Nés pour mourir?, point de vue d'Emilie Lelouch (Gatuzain, 2009).

close

S’abonner à #La Lettre