Ukraine

L'assassinat du journaliste et écrivain Arkadi Babtchenko était une mise en scène

Annoncé mort, le journaliste et écrivain Arkadi Babtchenko est vivant. Son décès était une mise en scène. - Photo DR

L'assassinat du journaliste et écrivain Arkadi Babtchenko était une mise en scène

Très virulent à l'égard de Moscou, Arkadi Babtchenko avait été donné pour mort mardi 29 mai. Vivant, il a expliqué qu'il s'agissait d'une mise en scène orchestrée par les services secrets ukrainiens.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 30.05.2018 à 17h16,
Mis à jour le 30.05.2018 à 18h13

Le journaliste et écrivain russe Arkadi Babtchenko, dont les autorités ukrainiennes avaient annoncé la mort mardi 29 mai, est en réalité vivant. Il est apparu devant la presse, dans l'après-midi du 30 mai, expliquant avoir mis en scène un meurtre pour déjouer un assassinat commandité par la Russie.
 
"Grâce à cette opération, nous avons réussi à déjouer une provocation cynique et à documenter les préparatifs de ce crime par les services spéciaux russes", a déclaré le chef des services ukrainiens de sécurité (SBU) Vassyl Grytsak. Il a précisé que cette "provocation" consistait à assassiner Arkadi Babtchenko.
  Les services de sécurité ukrainiens ont précisé avoir arrêté un homme soupçonné d'être "l'organisateur" de la tentative d’assassinat du journaliste. "Nous avons interpellé l'organisateur de ce crime il y a trois heures à Kiev", a déclaré Vassyl Grytsak. Selon lui, l'homme arrêté avait reçu 40 000 dollars de la part des "services spéciaux russes" pour préparer l'assassinat d'Arkadi Babtchenko.

Se disant menacé après avoir dénoncé le rôle de la Russie dans le conflit dans l'est de l'Ukraine, Arkadi Babtchenko avait quitté la Russie en février 2017 et avait déménagé à Prague, puis à Kiev. Reporter de guerre, il était aussi un soldat russe engagé dans les guerres de Tchétchénie (1994-1996 et 1999-2000). Dans La couleur de la guerre publié dans la collection "Du monde entier" de Gallimard (2009), Arkadi Babtchneko avait livré, à travers treize récits, sa vision de la guerre en Tchétchénie.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités