Politique

Le budget 2022 du ministère de la Culture en forte hausse

Le ministère de la Culture - Photo OLIVIER DION.

Le budget 2022 du ministère de la Culture en forte hausse

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a présenté mercredi 22 septembre un budget de la Culture en progression de 7,5% pour l’exercice 2022. Le projet, qui sera soumis au vote du parlement, prévoit notamment une augmentation de 4,2% du budget du programme Livre et industries culturelles.

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek,
Créé le 22.09.2021 à 16h58,
Mis à jour le 22.09.2021 à 21h31

4,083 milliards d’euros pour la culture en 2022. En conférence de presse mercredi 22 septembre, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a présenté le budget de son ministère pour l’exercice 2022, saluant "un effort historique de l’Etat en faveur des politiques culturelles."

Avant transferts et hors charges de pensions civiles, le budget de la culture (hors audiovisuel public) progressera de 275 millions d’euros, soit +7,5% par rapport à la loi de finances initiales pour 2021. Depuis 2017 et le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, la culture a vu son budget augmenter de 15%, avec une accélération notable ces deux dernières années dans un contexte de fragilisation des acteurs pour cause de crise sanitaire.

Le programme Livre et industries culturelles profite de la tendance générale avec un budget en augmentation de 4,2%, qui s’établira à 330,2 millions d’euros en 2022.

Le livre, champion du Pass culture

Le projet de budget 2022 se traduit notamment par la généralisation du Pass culture pour les jeunes de 18 ans et son déploiement dans les classes de la 4e à la Terminale. 140 millions d’euros de mesures nouvelles sont alloués au dispositif en complément des 59 millions d’euros de dotation inscrits en 2021, soit un total de 199 millions d’euros. Dans cette somme, 96 millions d’euros sont dédiés à la généralisation du pass culture à tous les jeunes de 18 ans ; 38 millions d’euros financeront la partie dédiée aux collégiens et lycéens, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale qui ajoutera un financement de 45 millions d’euros. Le secteur du livre sera le premier bénéficiaire de cette extension du pass culture : "Le livre représente la moitié des achats réalisés grâce au pass Culture", a rappelé Roselyne Bachelot pendant la conférence de presse.

La poursuite du soutien au livre et aux bibliothèques a également été annoncée pour "accompagner les mutations nécessaires de la filière du livre, moderniser les librairies, soutenir l’achat de livres par les bibliothèques et poursuivre le plan en faveur des bibliothèques".  23 millions d’euros avaient déjà été alloués en 2021, sur un total de 53 millions d’euros dans le cadre de France Relance.

Dans le détail, une dotation supplémentaire d’1,5 million d’euros est annoncée pour le développement de la lecture publique, somme qui profitera notamment aux programmes nationaux dédiés à la lecture des jeunes comme « Premières pages », dispositif destiné aux enfants de moins de trois ans, ou « Des livres à soi », opération portée par le Centre de promotion du livre de jeunesse.

Un coup de pouce pour les cessions de droits

Le Bureau international de l’édition française (Bief) bénéficiera également en 2022 d’un abondement de 200 000 euros de sa subvention visant à réduire les coûts de participation aux grandes foires et salons internationaux du livre pour les petits éditeurs. "Il s’agit de leur permettre de reprendre pied dans une activité de cession de droits", dans un contexte de sortie progressive de la crise sanitaire.

A une échelle plus large, la poursuite des grands projets d’investissement bénéficie à certaines institutions publiques dédiées au livre. L’enveloppe globale de 35 millions d’euros contribuera ainsi à financer, parmi d’autres chantiers d’envergure (Versailles, Fontainebleau, Grand Palais…), le nouveau site de stockage de la Bibliothèque nationale de France ou la rénovation des espaces de la Bibliothèque publique d’information.

De la même manière, les crédits alloués aux Directions régionales des affaires culturelles (Drac) progressent de 4% et profiteront pour partie au secteur du livre. En 2022, les Drac gèreront une enveloppe globale de 962 millions d’euros, en augmentation de 22% depuis le début du quinquennat en cours.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités