Bibliophilie

Le "génie créateur" pour les 30 ans du Salon du livre rare et de l’objet d’art

Le "génie créateur" pour les 30 ans du Salon du livre rare et de l’objet d’art

Du 13 au 15 avril 2018, la nef du Grand Palais à Paris (8e) accueille la 30e édition du Salon du livre rare et de l’objet d’art sur le thème du "Génie créateur".

J’achète l’article 1.50 €

Par Léopoldine Leblanc,
Créé le 12.01.2018 à 15h10,
Mis à jour le 12.01.2018 à 16h00

"Pour nous c’est une grande fête, un événement culturel", s’enthousiasme Henri Vignes, président du Syndicat national de la librairie ancienne et moderne. Pour sa 30e édition, du 13 au 15 avril 2018, le Salon du livre rare et de l’objet d’art rassemblera sous la nef du Grand Palais à Paris (8e) 150 libraires, bouquinistes, bibliophiles et autres professionnels du patrimoine écrit autour du thème du "Génie créateur".

Trois expositions majeures illustreront ce thème: 
- Invité d’honneur de cette année, l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (Imec), située dans l’abbaye d’Ardenne à Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, près de Caen (Normandie), présentera des brouillons et manuscrits de grands écrivains contemporains issus de sa collection de plus de 600 fonds d’archives, tels ceux de Marguerite Duras, Louis Althusser, Philippe Soupault ou encore Paul Eluard et les photographies de Gisèle Freund.
- Egalement invité d’honneur, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) abordera le processus de restauration à travers des objets sortis de ses réserves.
- Associée à l’événement depuis douze ans, la Bibliothèque nationale de France (BNF) proposera une sélection d’estampes de la période moderne et contemporaine, suivant les différentes étapes de l’évolution de la matrice gravée.
 
Par ailleurs, l’édition 2018 est marquée par plusieurs dates anniversaires. Du centenaire de la mort du poète Apollinaire et de la fin de la Première Guerre mondiale aux 50 ans de Mai 68, les libraires ont prévu d’ajuster leur sélection pour célébrer ces événements.
 
"Chaque passion à son libraire"
 
Le Salon du livre rare incarne la plus grande bibliothèque éphémère du monde, regroupant des manuscrits médiévaux jusqu’aux ouvrages des avant-gardes. "Chaque passion à son libraire", aime à dire Henri Vignes pour qui le Salon est l’occasion de faire connaître le livre ancien et ses métiers à tous types de publics. L’organisateur tient à une programmation de visites guidées par les libraires, d’expositions, de signatures, de concerts et d’ateliers d’initiation à la bibliophilie. Un stand Découverte du livre ancien, commun à tous les libraires, proposera une sélection de livres dédicacés, d’albums originaux, d’éditions anciennes et de lettres autographes pour débuter une collection à moins de 150€.  
 
Un salon d’experts
 
Depuis 2017, la Chambre nationale des experts spécialisés (CNES) a rejoint le Syndicat de la librairie ancienne et moderne pour présenter des objets d’art en plus des livres rares. "Nous faisons ce salon pour sortir de l’ombre", explique l’experte en bijoux, joaillerie et gemmologie Geneviève Baume qui voit dans ce salon l’occasion de partager son métier avec le grand public et les futures générations.
 
Si le Salon du livre rare représente le plus important salon du livre ancien au monde, le Salon d’objet d’art qui l’accompagne est le seul salon d’experts à regrouper 40 spécialités aussi diverses que le diamant, la bande dessinée ou l’art tribal. A eux deux, ils présentent près de 100000 documents et objets d’art sous les yeux de 20000 visiteurs.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités