Le jury du Nobel de littérature s’élargit | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, avec AFP, le 21.11.2018 à 15h29 (mis à jour le 22.11.2018 à 09h58) Suède

Le jury du Nobel de littérature s’élargit

Photo DR

Le comité de l’Académie suédoise va accueillir des "experts extérieurs" pour les éditions 2019 et 2020 du célèbre prix.

L’académie suédoise qui décerne le prix Nobel de littérature a annoncé le 19 novembre que le jury chargé d’attribuer la récompense allait s’élargir à des "experts extérieurs". Cette décision fait suite au scandale qui a ébranlé l’institution nordique et avait poussé au report de l’édition 2018.
 
Au total, cinq personnalités, critiques, éditeurs et auteurs âgés de 27 à 73 ans, viendront s’ajouter aux cinq membres du comité du prix Nobel qui recommandent habituellement un lauréat à l’académie. Le dispositif sera temporaire, puisqu’il ne concerne que les crus 2019 et 2020 du prix.
 
Ces nominations ont été imposées à l’académie par la Fondation Nobel, qui supervise les aspects financiers et administratifs de ses prix. Cette décision aux airs de désaveu intervient quelques mois après l’annonce du report du Nobel de littérature 2018 provoqué par un scandale sexuel et des accusations de conflit d’intérêts qui avaient secoué les esprits.

Un an de tourmente
 
Le cénacle suédois s’était retrouvé dans la tourmente à l’automne 2017 lorsque plusieurs femmes ont accusé le Français Jean-Claude Arnault, proche de l’institution au point de porter le titre officieux de "19e membre", d’agression sexuelle. En octobre dernier, il a été condamné à deux ans de prison pour viol en première instance. Son procès en appel est en cours.
 
Marié à l’une des membres de l’académie, la dramaturge Katarina Frostenson, l’homme de 72 ans profitait de généreux subsides accordés par l’institution à son espace d’exposition d’art contemporain, le Forum, où se réunissait l’intelligentsia suédoise. Accusée de conflit d’intérêt, sa femme avait fini par se retirer de l’académie.
 
Au total, huit membres de l’organisation s’étaient mis en congé, de telle sorte que le quorum de douze participants actifs nécessaire à l’attribution du prix Nobel de littérature n’était plus rempli. Début octobre, deux nouveaux membres ont été désignés dans l’objectif de reconstruire l’institution : le juge de la Cour suprême suédoise Eric Runesson et la poète d’origine iranienne Jila Mossaed.
close

S’abonner à #La Lettre