Innovation

Le numérique au service du livre (1/4) : Volumiques, l'album jeunesse à haute voix

La Pluie à midi, Julie Stephen Chheng

Le numérique au service du livre (1/4) : Volumiques, l'album jeunesse à haute voix

Force est de constater que le numérique n’a pas signé l’arrêt de mort du livre. De nombreux éditeurs s’en servent même comme d’un outil de création au service du papier. Livres Hebdo présente quatre expérimentations numériques qui enrichissent le livre. Premier volet avec les éditions Volumiques, qui se lancent dans les albums jeunesses augmentés à l'aide de la reconnaissance vocale. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 21.05.2021 à 17h09,
Mis à jour le 22.05.2021 à 11h05

 « Notre aventure se déroule à Mino, un charmant petit … ». Les yeux parcourant sa tablette, un enfant lit une histoire à haute voix. Son écran est scindé en deux, en haut une illustration, en bas un texte. Tout en poursuivant sa lecture, il prononce le mot « village ». Immédiatement, l’image d’un village apparait sur l’écran, à la fois récompense et apprentissage approfondi du mot lu. «Cette technique, c’est un des exemples où le numérique sert la lecture », explique Etienne Mineur co-fondateur des éditions Volumiques dont la maison explore les liens possibles entre numérique et livre. Une nouvelle collection d'albums jeunesses, logiquement intitulée « A haute voix », devrait voir le jour en décembre 2021. 

Ouvrir la voix

Développée depuis 2008 par Google, la reconnaissance vocale fait partie des avancés conjointe au numérique. Bien loin de l’objet livre en apparence, elle en prend les contours quand on commence une lecture à vive voix. « On a remarqué que les enfants aimaient bien parler à leur téléphone alors on s’est dit, pourquoi ne pas jouer là-dessus ? », explique Etienne Mineur. Pendant deux ans, son équipe expérimente un nouveau système qui permettrait de faire interagir image et lecture à haute voix grâce au numérique. « Comme Siri ne reconnaissait pas l’élocution d’un enfant qui apprend à lire, on l’a adapté puis, c’est l’auteur qui s’est adapté en testant ses mots à l’oral pour voir s’ils étaient compatibles avec le système », précise le père de deux enfants.

Fondées il y a un peu plus de dix ans, les éditions Volumiques sont un lieu d’expérimentations en tous genres qui questionne l’objet livre et explore les formes qu’il peut revêtir. « Raconter des histoires, on peut le faire autrement qu’avec un petit livre carré de seize pages », lance en rigolant l’ancien élève des Arts Décos. Etienne Mineur, avec son associé le développeur Julien Hognon, inventent des systèmes où le papier entre en relation avec l’écran et devient interactif. « Un smartphone a tellement de possibilités… Il faut être malin pour utiliser cet objet au maximum de ses capacités ! », lance-t-il. 

 


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités