Le père de Thorgal promu officier des Arts et des Lettres | Livres Hebdo

Par AFP, avec mq avec Afp, le 28.01.2013

Le père de Thorgal promu officier des Arts et des Lettres

Grzegorz Rosinski

Grzegorz Rosinski, dessinateur de la série fantastique Thorgal, a reçu la distinction lors d'une exposition qui lui est consacrée à Versailles.

Le dessinateur polonais Grzegorz Rosinski, notamment connu pour sa série de bandes dessinées Thorgal, a été élevé au grade d'officier des Arts et des Lettres, le 25 janvier dernier à Versailles, à l'occasion du vernissage de l'Expo BD 2013 consacrée à son oeuvre.

L'artiste de 71 ans, qui a reçu la décoration des mains du député-maire de Versailles, François de Mazières, s'est dit «honoré» et a confié que dans son enfance en Pologne, «personne dans les pays de l'Est ne savait ce que c'était la BD». «Ma première rencontre avec la BD, c'était lors d'une exposition de propagande intitulée “Voici l'Amérique”, où la BD était le symbole du capitalisme», a-t-il raconté.

Cette exposition, qui se tient au sein de l'Hôtel de Ville de Versailles jusqu'au 24 février, réunit environ 200 oeuvres de l'artiste, principalement des planches mais aussi des toiles. Pour l'occasion, un album collector d'Aux origines des mondes, présentant les coulisses des Mondes de Thorgal, a été tiré à 1000 exemplaires. A noter également, la parution le 16 novembre dernier par les Editions Le Lombard d'une intégrale des albums 9 à 13, intitulée Le cycle de Qâ.

Un musée Thorgal/Rosinski à l'horizon 2014

Grzegorz Rosinski a commencé sa carrière en Belgique, où il a notamment travaillé pour le magazine Pilote. En 1977, il créé la série Thorgal avec Jean Van Hamme, qui en devient le scénariste, remplacé à partir de 2007 par Yves Sente. Il se lance ensuite dans la série du Grand pouvoir du Chninkel, toujours avec Jean Van Hamme, puis dans celle de La Vengeance du Comte Skarbek, scénarisé par Yves Sente.

En septembre dernier, la ville de Délémont, en Suisse, son pays d'adoption, a annoncé la création d'un musée Thorgal/Rosinski en juillet 2014, en accord avec l'artiste et ses enfants. Le musée de 1500 m2 sera situé dans les anciens abattoirs.

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre