Jeunesse

Un « hubot » de la série télévisée suédoise Real humans. - Photo ARTE

Les robots vont-ils remplacer les vampires ? Dans la lignée des films Cloud Atlas et Oblivion, et surtout de la série télévisée suédoise Real humans diffusée sur Arte, les robots reviennent en force dans la fiction pour les jeunes. Quatre romans pour les ados à paraître à la rentrée utilisent ce thème classique de la science-fiction. Archi, le robot-biblio narrateur de No man’s land de Loïc Le Pallec, raconte les interrogations des robots qui retrouvent leur ville déserte après une catastrophe ayant mis fin à l’humanité (Sarbacane, « Exprim’ », 28 août). Dans Cœur de rouille de Justine Niogret, les robots de la Cité du ciel deviennent des machines prédatrices qui attaquent les humains (Le Pré aux Clercs, « Pandore », 12 septembre). Noah et Sadie, protagonistes de Bzrk de Michael Grant (Gallimard Jeunesse, 13 septembre), utilisent des nano-robots pour mener une guerre en 2040 ; dans Révolution, second volet de la saga, l’un d’entre eux a pris le contrôle du cerveau du président des Etats-Unis (le premier tome sort en poche à la même date dans la collection « Pôle fiction » de l’éditeur). Tandis que Kira, jeune interne en médecine, cherche l’antidote contre un virus RM propagé par Les Partials, des êtres mi-humains, mi-robots, dans la saga de Dan Wells, auteur de polars pour les adultes chez Sonatine (Albin Michel, « Wiz », 2 octobre).

Les plus jeunes goûteront les aventures de Paul, héros de Danger, robot rangeur ! d’Anne Schmauch, dont le robot Alphan trie tout par ordre alphabétique (Bayard Jeunesse, « Bayard poche. J’aime lire », 31 octobre). A l’occasion, le robot sert de baby-sitter pour Lili et son petit frère (Une baby-sitter, non merci ! de Mymi Doinet, Auzou, « Romans. Premiers pas », 12 septembre) ou pour Guillaume et Juliette, tétanisés par le très perfectionniste B3, le robot qu’il vous faut de Stéphanie Lebeau-Raisson (Bayard Jeunesse, « Bayard poche. J’aime lire », 12 septembre, nouvelle édition). Quand il ne se révèle pas doté de sentiments comme dans Roby ne pleure jamais d’Eric Simard (Syros, « Mini Soon », 22 août). Sans oublier ceux du dessin animé Transformers prime, avec le 5e tome, L’arme secrète de Nicolas Jaillet (Hachette Jeunesse, « Bibliothèque verte », 2 septembre).

Côté albums, les fans retrouveront Philippe Ug avec un nouveau pop-up aux couleurs toujours éclatantes, Les robots n’aiment pas l’eau, dont le héros va voir le docteur Ferraille (Les Grandes Personnes, 26 septembre) et Frédérique Bertrand, qui les « habille » en pyjamarama (Mes robots en pyjamarama, Rouergue, 28 août).

Claude Combet


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités