Le site Richelieu de la BNF inauguré par François Hollande | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 11.01.2017 à 23h03 (mis à jour le 12.01.2017 à 06h33) Bibliothèque

Le site Richelieu de la BNF inauguré par François Hollande

François Hollande inaugure le site Richelieu de la BNF - Photo VÉRONIQUE HEURTEMATTE

A quatre mois de son départ de l'Elysée, le président de la République a profité de l'inauguration, mercredi 11 septembre, des espaces rénovés de la Bibliothèque nationale de France pour rappeler les actions menées sous son mandat en faveur du livre et pour saluer le travail de l'ensemble des professionnels du secteur.
 

Le président de la République, François Hollande, a inauguré mercredi 11 janvier, les espaces rénovés du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France (BNF).

"Des espaces jusqu'alors inaccessibles ont pu être intégrés dans le parcours, s'est réjoui le président. Dès 2017 débutera la deuxième étape des travaux qui donneront au site Richelieu toute son amplitude à l'horizon 2020. Je fais confiance aux futurs gouvernements pour tenir cet engagement".

A quatre mois de son départ de l'Elysée, le président a saisi cette occasion pour rappeler les actions menées sous son mandat en direction des professionnels de la chaîne du livre. Il a salué toutes les bibliothèques de France et souligné l'importance du rôle de la lecture publique.

Le dimanche pour se cultiver

Le président a notamment évoqué le plan lancé en 2014 pour accompagner les efforts des collectivités territoriales, en particulier concernant l'élargissement des horaires d'ouverture des établissements. "Que le dimanche soit un moment où l'on puisse se cultiver. Le mouvement est en marche et ne s'arrêtera plus", a affirmé François Hollande. Il a également mentionné la première édition de la Nuit de la lecture, samedi 14 janvier où bibliothèques et librairies proposeront des animations et des rencontres.

Le président a souligné son attachement à toutes les librairies de France "qui ne sont pas seulement des lieux de commerce mais aussi des lieux d'échange et de partage, qui participent au dialogue entre toutes les cultures", et mentionné le plan de 11 millions d'euros mis en place en leur faveur.

"Pas de création sans droit d'auteur"

Le président a rappelé que l'édition était la première industrie culturelle à l'exportation et que l'action des maisons d'édition était essentielle pour la diversité et la richesse de la littérature française. Il a réaffirmé l'importance de préserver le droit d'auteur, en particulier dans la nouvelle donne créée par l'environnement numérique, et le travail mené sous sa mandature au niveau européen pour préserver ce droit. "Sans droit d'auteur, pas de création, a martelé François Hollande. Le marché du livre ne peut se construire aux dépens des auteurs. Il faut un cadre unique de régulation pour que tous les opérateurs soient sur le même pied d'égalité".

François Hollande a fait valoir l'augmentation de 5 % du budget de la culture en 2017, faisant franchir à ce poste budgétaire le seuil symbolique de 1% du budget de l'Etat. "Certains diront que cela arrive bien tard, a anticipé le président, mais nous souhaitons que cela constitue une référence car ce qui est en cause, c'est la place accordée à la culture".

Un idéal de liberté, donc de culture

Il a également rappelé que deux ans auparavant jour pour jour, le 11 janvier 2015, les Français se mobilisaient dans un mouvement sans précédent en réaction aux attentats perpétrés quelques jours plus tôt. Il a également appelé à la vigilance. "Nous devons toujours porter cet idéal de liberté, donc de culture, qui peut être remis en cause de l'extérieur mais aussi de l'intérieur", a alerté le président.

Dans l'assistance, ce discours a suscité des réactions diverses, certains participants soulignant que rarement un président de la République avait parlé de façon aussi éloquente des bibliothèques et plus globalement du livre et de la lecture, d'autres estimant que cette déclaration arrivait en effet bien tardivement.

Portes ouvertes

Le public pourra découvrir le site rénové lors du week-end Portes ouvertes, du vendredi 13 au dimanche 15 janvier, qui proposera des visites, des rencontres et des débats.

Le site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France (BNF), qui bénéficie pour la première fois de son histoire d’un projet de rénovation global, a rouvert le 15 décembre dernier. Cet ensemble, dénommé désormais Richelieu, bibliothèques, musée, galeries, accueille trois grandes institutions spécialisées dans le domaine des arts, de l’histoire et du patrimoine.

La BNF y occupe 35 000 m2 sur les 58 000 au total et y a rassemblé l’ensemble de ses collections spécialisées, Cartes et plans, Estampes et photographies, Manuscrits, Monnaies, médailles et antiques, Arts du spectacle et Musique, soit plus de 20 millions de documents.

Réouverture complète en 2020

La bibliothèque l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) s’est installée dans la très célèbre salle Labrouste, superbement restaurée, où elle met à la disposition du public la plus grande collection de livres et de revues en histoire de l'art et en archéologie au monde, 1,7 million de documents au total. 

La bibliothèque de l’Ecole des chartes, qui dispose de 150000 volumes, occupe la plus grande partie de l’aile située le long de la rue des Petits-Champs.

La rénovation, confiée aux architectes Virginie Brégal et Bruno Gaudin, se poursuit jusqu’à la réouverture complète du site en 2020. Le quadrilatère sera doté d’un musée présentant une sélection de pièces emblématiques des collections de la BNF et proposera des expositions temporaires dans la galerie Mansart.
La salle Ovale deviendra un lieu de consultation ouvert à tous. Le parcours muséographique permettra de circuler dans l’ensemble du bâtiment.

Le coût de l’opération s’élève à 232 millions d’euros financés par le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. La BNF apporte en plus 20 millions d’euros issus de ses fonds propres et du mécénat.

close

S’abonner à #La Lettre