L'écrivain camerounais Ferdinand Oyono est décédé

Ferdinand Léopold Oyono

L'écrivain camerounais Ferdinand Oyono est décédé


Le diplomate et ex-ministre âgé de 81 ans a été victime d'un malaise


Par Vincy Thomas,
avec vt, avec afp,
Créé le 11.06.2010 à 00h00,
Mis à jour le 11.06.2010 à 00h00

L'écrivain et ex-ministre camerounais Ferdinand Léopold Oyono est décédé jeudi 10 juin à l'âge de 81 ans, après avoir été victime d'un malaise.

Né en 1929 à N'Goulémakong, il a été formé dans son pays et en France, où il a notamment étudié le droit et l'administration - il est diplômé de la Sorbonne et de l'Ecole nationale d'administration (ENA) de Paris. Il a été ambassadeur du Cameroun auprès de l'ONU et dans plusieurs pays, puis longtemps ministre chargé notamment de la Culture et des Affaires étrangères dans le régime de M. Biya.

Avant d'occuper ces fonctions, il s'était déjà fait connaître comme écrivain, en publiant de mi-1950 à 1960 trois oeuvres considérées comme majeures dans la littérature africaine: Le vieux Nègre et la médaille en 1956 (10-18), Une vie de boy la même année (Pocket), et Chemin d'Europe en 1960 (Julliard).

Les deux premiers livres sont inscrits au programme scolaire de plusieurs pays africains.

Ferdinand Oyono était ambassadeur itinérant pour la présidence de la République du Cameroun et accompagnait le président Biya dans ses déplacements à l'étranger.

11.06 2010

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités