Censure

L’éditeur chinois Yao Wentian condamné à dix ans de prison

L'auteur Yu Jie (à gauche) et l'éditeur Yao Wentian (à droite). - Photo DR

L’éditeur chinois Yao Wentian condamné à dix ans de prison

L’éditeur chinois Yao Wentian a été condamné le 7 mai à dix ans de prison pour "contrebande d’objets interdits". L’Union internationale des éditeurs dénonce une atteinte à la liberté d’éditer et de lire.

Par Souen Léger,
avec South China Morning Post,
Créé le 13.05.2014 à 18h58,
Mis à jour le 13.05.2014 à 19h00

Arrêté début novembre à Shenzen, l’éditeur hongkongais Yao Wentian, de la maison Morning Bell Press, a été condamné le 7 mai à dix ans de prison pour "contrebande d’objets interdits", rapporte le South China Morning Post. Avant son arrestation, l’homme de 73 ans s’apprêtait à publier le livre du dissident chinois Yu Jie sur le président Xi Jinping.
 
"C’est une persécution des intellectuels et un coup porté à la liberté de la presse de Hong Kong", a déclaré l’auteur Yu Jie, qui vit réfugié aux États-Unis. La femme de l’éditeur a elle aussi immédiatement réagi, évoquant la probabilité d’un appel.
 
L’Union internationale des éditeurs (UIE) dénonce quant à elle un verdict injuste et dicté par des raisons politiques. José Borghino, l’un des responsables de l'organisation internationale, s’est déclaré, dans un communiqué, "choqué par la sévérité du jugement, qui indique clairement qu’il s’agit de représailles à l’encontre de Yao Wentian qui n’a pas peur de publier des dissidents chinois. Il a 73 ans et est gravement malade, il devrait être relâché immédiatement et sans conditions. Le gouvernement chinois doit respecter la liberté des citoyens de publier et de lire. "

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités