PREMIER Roman/France 22 août Victoria Mas

C'est un événement mondain couru auquel est conviée la bourgeoisie parisienne en ce mois de mars 1885. « Le bal de la mi-carême », une fête costumée organisée dans l'enceinte de l'hôpital de La Salpêtrière. Louise espère qu'à cette occasion le jeune homme qui lui fait des avances va se déclarer. Une adolescente comme les autres ? pas tout à fait. C'est une pensionnaire du « Service des hystériques », une patiente du professeur Charcot. Elle dort dans un dortoir collectif, subit des séances d'hypnose devant le public qui assiste aux cours collectifs hebdomadaires du célèbre neurologue. Elle est enfermée depuis trois ans, comme Thérèse, « la Tricoteuse », là depuis vingt ans pour avoir précipité son souteneur dans la Seine. Ces deux « folles » sont bientôt rejointes par Eugénie, 19 ans, que son père notaire a fait interner lorsqu'elle a avoué à sa grand-mère qu'elle communiquait depuis longtemps avec les morts. C'est cette jeune fille indocile qui va faire vaciller l'équilibre de la dévouée Madame Geneviève, l'infirmière intendante. Ecrit au présent, très dialogué, le premier roman de Victoria Mas plaide dans un style vivant la cause de ces parias, dénonçant le rejet, l'oppression carcérale dont elles ont été victimes, visage extrême de l'aliénation sociale des femmes de l'époque.

Victoria Mas
Le bal des folles
Albin Michel
Tirage: 10 000 ex.
Prix: 18.9 euros ; 258 p.
ISBN: 9782226442109

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités