PRIX

Photo LES DEUX MAGOTS

Mercredi 29 janvier, le café des Deux Magots, célèbre café littéraire de Saint-Germain-des-Prés, fêtait les 80 ans de son prix. Créé le jour de la remise du Goncourt à André Malraux pour La condition humaine, celui-ci avait été décerné pour sa première édition à Raymond Queneau pour Le chiendent. Aujourd'hui présidé par Jean-Paul Caracalla, il couronne en 2013 le roman de Pauline Dreyfus, Immortel, enfin, publié chez Grasset.

Deux autres romans étaient finalistes du prix, doté de 7 700 euros, Un héros de Félicité Herzog (Grasset) et La rencontre d'Isabelle Pestre (Belfond).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités