Montagne

Les éditions du Mont-Blanc s’ouvrent au polar

Lionel Besnier codirige la collection "Mont-Blanc noir". - Photo OLIVIER DION

Les éditions du Mont-Blanc s’ouvrent au polar

Par Claude Combet,
Créé le 16.02.2018 à 00h00,
Mis à jour le 16.02.2018 à 00h00

Les éditions du Mont-Blanc, fondées en 2011 et reprises en 2013 par l’alpiniste Catherine Destivelle, lancent "Mont-Blanc noir". "Plus qu’une diversification, c’est une réorganisation, une clarification de l’offre pour la maison qui compte une trentaine de titres au catalogue - beaux livres, essais, romans -, en publie entre 10 et 12 par an, mais manque encore de visibilité", commente Lionel Besnier qui seconde Catherine Destivelle et codirige la collection.

Pour Lionel Besnier, qui a été libraire et éditeur, notamment pour "Folio policier" et Phébus, "la collection "Mont-Blanc noir" a pour vocation de publier des romans de genre dont l’action se déroule sur les sommets ou dans les milieux de l’alpinisme". Elle proposera à la fois des nouveautés, des remises à l’office de titres passés inaperçus et des grands classiques. Après un inédit le 14 février, Quatorze, premier roman d’Aymeric Vinot, un "huis clos sous le ciel de l’Himalaya, mettant en scène une cordée de treize alpinistes", 100 000 dollars pour l’Everest d’Yves Ballu (paru en 2013), l’histoire de trois voyous emmenés au sommet de l’Everest, sera remis en vente le 28 février. Quatre titres sont prévus chaque année : Lionel Besnier annonce Tempête meurtrière, le troisième volet de la trilogie de Matt Dickinson pour septembre, et Le vent se lève, le premier roman de Joël Faucilhon (sans date). Le tout sous une couverture noire, bien sûr. Claude Combet

16.02 2018

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités