Palmarès

Les lauréats de la 30e Journée du livre politique

Rachel Khan. - Photo DAVIS BENNAÏNOUS

Les lauréats de la 30e Journée du livre politique

Trois essais et deux bandes dessinées ont été récompensés le 3 juillet à l’Assemblée nationale. Un prix spécial a été décerné à la dessinatrice Coco.

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 05.07.2021 à 15h58,
Mis à jour le 05.07.2021 à 16h17

La Journée du livre politique a eu lieu le 3 juillet, à l’invitation du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand et de Luce Perrot, présidente de Lire la Politique. Trois essais et deux bandes dessinées ont été récompensés.

Le prix du Livre politique a distingué Rachel Khan pour son ouvrage Racée (Éditions de l’Observatoire), paru le 10 mars et écoulé à 11 000 exemplaires selon GfK. Il s’agit d’un essai qui dénonce les replis identitaires et la radicalité à travers l'analyse de mots, notions et expressions qui investissent le langage, comme "souchien", "intersectionnalité", "diversité", "bienveillance inclusive", "non-mixité", etc. L’auteure y voit un moyen d’imposer ce qui lui apparaît comme une pensée unique et imperméable aux nuances.

Le prix des Députés revient à Pascal Ory pour Qu’est-ce qu’une nation ? Une histoire mondiale, paru en novembre chez Gallimard. En reprenant la question posée par l’écrivain Ernest Renan au XIXe siècle, l’historien et néo-académicien se place dans une perspective planétaire afin d’examiner les raisons pour lesquelles le cadre national, espace d’une rencontre entre l’identité et la souveraineté, loin de disparaître de l’horizon mondial, constitue toujours cette fiction utile, à travers laquelle les individus et les sociétés vivent et meurent.

Le prix étudiant du Livre politique-LCP a récompensé Gérald Bronner pour son ouvrage Apocalypse cognitive (PUF). Le sociologue explique pourquoi, malgré une disponibilité mentale pour la connaissance du monde et la culture encore jamais connue dans l’histoire de l'humanité, grâce à la science et aux technologies, le temps libre n'est pas utilisé comme espéré, mais dilapidé.

Deux BD récompensées

À l’occasion de cette 30e Journée du livre politique, un prix spécial du jury du prix étudiant du Livre politique a été décerné à la dessinatrice Coco pour sa bande dessinée Dessiner encore (Les Arènes BD). Devenue la caricaturiste attitrée de Libération, elle a déjà travaillé pour L’Humanité et Les Inrockuptibles, où elle illustrait le "billet dur" de Christophe Conte.

Enfin, le prix étudiant de la BD politique-LCP a été remis à Kokopello pour sa bande dessinée Palais Bourbon : les coulisses de l’Assemblée nationale (Dargaud/Le Seuil). Dans cet ouvrage, le dessinateur livre une enquête sur les coulisses de l’Assemblée nationale française, son organisation et ses équipements, mais aussi sur le quotidien des députés.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités