Librairie

Impossible de ne pas rendre visite, en attendant la venue au Salon du livre de Paris des 48 auteurs brésiliens invités (voir p. 55), à l’éditeur Michel Chandeigne dans sa Librairie portugaise & brésilienne de la place de l’Estrapade, à Paris. Lundi, c’est là qu’il a reçu ses confrères libraires pour présenter un panorama inspiré de la littérature brésilienne traduite en France, dans laquelle Graciliano Ramos (Vies arides, nouvelle traduction) occupe à ses yeux une place majeure. L’éditeur proposera en mars un nouveau livre de Luiz Ruffato (A Lisbonne j’ai pensé à toi), l’un de ses auteurs favoris qui devrait figurer, avec le patriarche Antônio Torres et Nélida Pinon, parmi les vedettes de la manifestation. Au passage, ce spécialiste remarque l’absence de Chico Buarque dans la liste des 48.

Dans quelques mois, Michel Chandeigne, qui a créé en 1992 avec Anne Lima les éditions qui portent son nom, fêtera les 30 ans de sa librairie, la dernière de langue portugaise en France. Elle est installée depuis 2012 dans un local de la Ville de Paris géré par la Semaest. Tous les livres disponibles à la librairie sont présents sur Librairieportugaise.fr. Michel Puche

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités