Reprise de l'activité

Librairies et bibliothèques pourront se déconfiner le 11 mai

Edouard Phillippe, le 28 avril, à l'Assemblée nationale - Photo OLIVIER DION.

Librairies et bibliothèques pourront se déconfiner le 11 mai

Le Premier ministre Edouard Philippe a révélé les principales étapes du déconfinement, à partir du 11 mai, si les conditions sanitaires sont réunies. Si les grandes manifestations culturelles ne pourront pas reprendre avant septembre, les commerces et les bibliothèques pourront réouvrir le 11 mai en respectant les règles sanitaires.

Par Vincy Thomas,
Créé le 28.04.2020 à 16h12,
Mis à jour le 28.04.2020 à 17h00

Dans sa présentation du plan de déconfinement devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a affirmé que "Les commerces rouvriront (...) à compter du 11 mai."

Commerces

"Aujourd'hui, seuls certains commerces essentiels sont ouverts. Tous, sauf les cafés restaurants, pourront ouvrir à compter du 11 mai. Les marchés pour lesquels l'interdiction est aujourd'hui la règle et l'autorisation, l'exception seront en général autorisés, sauf si les maires ou les préfets estiment qu'ils ne peuvent être organisés dans des conditions qui permettent de respecter les gestes barrières et la distanciation physique. Car si les commerces vont rouvrir, chacun devra respecter un cahier des charges strict", a -t-il précisé.

"S'agissant du port du masque, le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garantis. Un commerçant pourra subordonner l'accès de son magasin au port du masque", donne-t-il comme exemple. Cependant, "L'ouverture des commerces comprendra une exception pour les centres commerciaux qui ont une zone de chalandise qui va au-delà du bassin de vie et qui génère des déplacements et des contacts que nous ne voulons pas encourager. Les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir, au-delà des fonctions alimentaires déjà ouvertes, les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés qui risquent de susciter de tels mouvements de population."

Activités culturelles et bibliothèques

"S'agissant des activités culturelles, parce qu'ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant des règles sanitaires, les médiathèques, les bibliothèques, les petits musées si importants pour la vie culturelle de nos territoires pourront ouvrir leurs portes dès le 11 mai", a annoncé le chef du gouvernement, alors que "les grands musées, qui attirent un grand nombre de visiteurs hors de leur bassin de vie, les cinémas, les théâtres et les salles de concerts où l'on reste à la même place en milieu fermé, ne pourront pas rouvrir."

Par ailleurs, Edouard Philippe retarde le retour des "grandes manifestations sportives, culturelles", notamment les festivals, les grands salons professionnels, tous les événements qui regroupent plus de 5 000 participants." "Ils ne pourront se tenir avant le mois de septembre", affirme-t-il.

Scolaire

Dans ce plan, très progressif et territorialisé, et sous conditions que tous les indicateurs de santé soient réunis le 7 mai, le Premier ministre a aussi détaillé le calendrier scolaire: "Nous proposons une réouverture progressive des maternelles et de l'école élémentaire à compter du 11 mai, partout sur le territoire et sur la base du volontariat. Dans un deuxième temps, à compter du 18 mai, mais seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible, nous pourrons envisager d'ouvrir les collèges en commençant par les classes de 6e et de 5e. Nous déciderons fin mai si nous pouvons réouvrir les lycées, en commençant par les lycées professionnels début juin."

Entreprises

Par ailleurs, afin de permettre la reprise de la vie économique, Edouard Philippe encourage le maintien du télétravail, "au moins dans les trois prochaines semaines". "Pour les personnes qui ne pourront pas télétravailler, la pratique des horaires décalés dans l'entreprise doit être encouragée. Elle permettra l'étalement des flux de salariés dans les transports et diminuera la présence simultanée des salariés dans un même espace de travail. Le port du masque devrait être mis en œuvre dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent pas être garanties dans l'organisation du travail", a détaillé le Premier ministre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités