Lille et Aix-Marseille en apprentissage | Livres Hebdo

Par Cécile Charonnat, le 29.04.2016 Formation

Lille et Aix-Marseille en apprentissage

Lille et Aix-Marseille modifient leur cursus de formation en intègrant l’alternance. - Photo OLIVIER DION

Alors que les changements dans la formation initiale dispensée par l’Institut national de formation de la librairie (INFL) ne sont pas attendus avant septembre 2017, les IUT d’Aix-Marseille et de Lille-Roubaix modifient dès la rentrée 2016 leur cursus dédié aux futurs libraires en introduisant une dimension d’apprentissage pour mieux répondre aux attentes des professionnels. A Aix-en-Provence, la licence professionnelle métiers du livre, spécialité librairie, se préparera désormais sous le régime de l’alternance, avec 20 semaines de cours et 32 en librairie, accueillant 15 apprentis. "C’est une suite plus logique de notre DUT, et qui correspond mieux aux problématiques d’employabilité de la profession", explique Laurent Simmen. Le responsable des licences professionnelles de l’IUT espère aussi endiguer le départ des étudiants qui, ayant obtenu leur DUT à Aix-Marseille, achevaient leur formation à l’université de Saint-Cloud, qui propose une licence en apprentissage en partenariat avec l’INFL. "Nous avons fait en sorte que les deux licences se ressemblent", précise Laurent Simmen. Sur les 467 heures de cours, 267 heures seront dédiées spécifiquement aux techniques du métier de libraire telles que la gestion comptable et financière, la composition et la gestion de l’assortiment ou le management et les techniques de vente.

Directrice des études de la filière métiers du livre et patrimoine de l’IUT de Roubaix, Florence Rio a été conduite pour la même raison à scinder son DUT. "Avec ce diplôme, nous formions conjointement à l’édition et à la librairie. Mais ce sont deux métiers très différents, et le cursus ainsi fait ne correspondait pas à une partie de nos candidats naturels pour la librairie, qui ont déjà un bagage universitaire et cherchent une insertion professionnelle", observe- t-elle. En septembre, le DUT, désormais dédié à l’édition, sera doublé d’une "année spéciale librairie" destinée à une quinzaine d’étudiants, et qui s’effectuera selon le rythme de l’alternance courte, soit trois jours de cours et trois jours en entreprise. Dense, le programme se développera ici sur 700 heures et alternera également enseignements généraux et compétences propres à la librairie. Cécile Charonnat

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre