L'inégal marché mondial de l'édition

La carte mondiale du marché de l'édition

L'inégal marché mondial de l'édition

Une étude de l'International Publishers Association (IPA) illustre les disparités du marché mondial de l'édition.

J’achète l’article 1.50 €

avec mq,
Créé le 08.10.2012 à 00h00,
Mis à jour le 08.10.2012 à 00h00

Un marché de l'édition très contrasté et dominé par seulement quelques pays: c'est le principal résultat d'une étude, réalisée par le journaliste et consultant Rüdiger Wischenbart pour l'International Publishers Association (IPA).

La domination américaine

Cette étude est illustrée par une carte, téléchargeable sur www.internationalpublishers.org et en bas de l'article, qui représente les marchés nationaux de l'édition en fonction de leur prix public. Celle-ci révèle de grandes disparités, avec tout d'abord une prédominance des Etats-Unis: son marché de l'édition est le plus important au niveau mondial, avec une valeur en prix public de 31 000 M€ (estimations).

Loin derrière le géant américain, le continent européen tire tout de même son épingle du jeu avec 11 pays apparaissant dans le top 20 (Allemagne, France, Angleterre, Italie, Espagne, Pays-Bas, Pologne, Belgique, Norvège, Suisse et Russie). Le marché allemand se porte particulièrement bien: il occupe la 3e position du classement mondial avec un prix public de 9734 M€. La France est aussi en bonne position puisqu'elle figure à la 5e place: son marché de l'édition est évalué à 4587 M€ en prix public.

Le poids grandissant des pays émergents

Cette carte illustre les mutations du marché de l'édition, et notamment sa globalisation. En effet, on note un poids croissant des pays émergents sur la scène internationale. Le continent asiatique est particulièrement bien placé: la Chine est en deuxième position du classement. Son marché de l'édition atteint 10602 M€ en prix public. Le marché japonais figure en 4e position (7129 M€ en prix public). Quant au marché indien, il est à la 10e place, avec 2500 M€ en prix public (estimations).

Le Brésil, autre pays émergent, occupe la 9e position: son marché de l'édition représente 2546 M€ en prix public. Les autres pays du continent sud-américain font cependant partie des régions du monde les moins représentées.

Défis et opportunités

La mondialisation est donc inégale, selon que le livre soit en libre accès, ou au contraire difficilement accessible à cause d'obstacles culturels, sociaux et économiques. A travers cette étude, se dessinent l'importance de deux défis majeurs que sont la lecture et l'accès aux livres, mais aussi l'existence d'opportunités offertes aux éditeurs des pays émergents et des régions aux marchés les moins développés.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités