Nomination

Mathieu Cosson qui était depuis cinq ans le directeur général délégué de Madrigall arrive chez Libella comme directeur général, a-t-on appris auprès du groupe vendredi 24 septembre. Il remplace Guillaume Dervieux, arrivé d'Albin Michel il y a trois ans, qui "au terme d’une mission de réorganisation et de relance, s’oriente vers d’autres projets professionnels" selon le communiqué envoyé par Libella.

"Après avoir œuvré cinq années, à mes côtés, sur la consolidation des positions de Madrigall sur l’échiquier instable des groupes d’édition, Mathieu Cosson a vu sa mission arriver à son terme", précise Antoine Gallimard, le président de Madrigall dans un communiqué interne qui annonce la nomination de Mathieu Cosson chez Libella, "groupe confrère avec lequel nous partageons valeurs et indépendance". Interrogé, Madrigall ne communique pas sur l'organisation mise en place suite au départ de Mathieu Cosson.

Expérience polonaise

A 56 ans, ce polytechnicien, également diplômé des Ponts et Chaussées et du Centre de formation des journalistes, a réalisé l’essentiel de sa carrière dans des entreprises de médias. A partir de 1991, il a participé à la constitution, puis dirigé le premier groupe de presse régionale polonais, Polskapresse.

"Les impulsions données par Guillaume et moi depuis trois ans seront poursuivies par Mathieu Cosson, précise Vera Michalski, la présidente de Libella. Son expérience de la Pologne sera par ailleurs précieuse pour la coordination des maisons du groupe. " Libella regroupe en France les maisons suivantes : Buchet-Chastel, Phébus, Libretto, Les Cahiers Dessinés, delpire&co et Au diable vauvert. Il comporte en outre, les éditions Noir sur Blanc et Favre en Suisse, Oficyna Literacka Noir sur Blanc et Wydawnictwo Literackie en Pologne, ainsi que World Editions aux Pays-Bas.

Une carrière dans les médias


Rentré en France en 2001, Mathieu Cosson rejoint Prisma comme éditeur délégué des magazines féminins, puis passe en 2005 au Figaro en tant que directeur général délégué chargé du quotidien, avant d’intégrer en 2008 Les Echos comme directeur général délégué du groupe. Depuis 2012, il était par ailleurs associé de la structure d’investissement Intuitis, spécialisée dans la reprise et le développement de PME. Il arrive ensuite chez Madrigall comme directeur général délégué du groupe, chargé des opérations et du développement, en remplacement d'Alexandre de Palmas.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités