Meilleures ventes du 23 au 29 juin 2014

Meilleures ventes du 23 au 29 juin 2014

Dominé par Joël Dicker en poche et Jean d’Ormesson, le Top 20 voit arriver les cahiers de vacances Passeport (9e et 12e), un roman pour la jeunesse, Nos étoiles contraires (15e), un livre de dessins d’humour, Les Bleus (16e) et une BD, Trolls de Troy (17e).

J’achète l’article 1.50 €

Par Claude Combet,
Créé le 04.07.2014 à 00h00,
Mis à jour le 04.07.2014 à 14h23

Phénomène : "Nos étoiles contraires", mélo shakespearien

Nos étoiles contraires de John Green, déjà vendu à 150 000 exemplaires, pourrait battre tous les records avec son adaptation au cinéma qui arrive dans les salles le 20 août.

"Lorsque je lisais ce livre à la plage, ma mère m’a demandé ce qu’il racontait […]. C’est une fille qui a le cancer, qui rencontre un gars qui avait le cancer. C’est génial ! Alors là, elle m’a lancé un regard inquiet et m’a dit : T’es sûre que ça va ?" : cette citation d’une lectrice en quatrième de couverture de Nos étoiles contraires de l’Américain John Green, publié en 2013 chez Nathan Jeunesse, illustre le débat. Comment un livre sur le cancer de deux adolescents peut-il devenir un best-seller ? Elu meilleur roman 2012 par Time Magazine, Nos étoiles contraires dépasse 10 millions de ventes dans le monde et bat toujours des records en Grande-Bretagne (Penguin), où il s’en est vendu 35 676 exemplaires en une semaine et à près de 350 000 en un an.

Publié par Nathan Jeunesse en février 2013, il totalisait 30 000 ventes à la fin de 2013 mais n’a cessé de progresser depuis ce temps au point qu’il en est à 150 000 et qu’il entre cette semaine dans le Top 20, tous genres confondus, en 15e position. Favori des lecteurs et des libraires depuis sa parution, il a conquis grâce au bouche-à-oreille un public plus large que celui des adolescents et devrait continuer sur sa lancée. Le film, réalisé par Josh Boone, avec Shailene Woodley et Ansel Elgort (les acteurs de Divergente, autre succès pour les adolescents), sorti aux Etats-Unis le 2 juin, arrive en effet sur les écrans français le 20 août et Nathan Jeunesse réimprime le livre à 100 000 exemplaires dès le 10 juillet avec un bandeau illustré de l’affiche.

Comme l’indique son titre, expression extraite de Roméo et Juliette (le titre américain, The fault in our stars, s’inspire d’une citation de Jules César), Nos étoiles contraires est un drame shakespearien. Hazel Grace, 16 ans, atteinte d’un cancer incurable, se sent comme "une grenade dégoupillée", et rencontre dans un groupe de soutien Augustus, 17 ans, en rémission. Ils se retrouvent autour d’un livre dont l’héroïne est également atteinte de la maladie et qui s’arrête au milieu d’une phrase. Ils partent à Amsterdam en quête de l’auteur… John Green, à qui on doit déjà Qui es-tu Alaska ? (Gallimard Jeunesse), mêle habilement péripéties tragiques et instants comiques, préoccupations adolescentes (la naissance de l’amour) et situations propres à la maladie (l’angoisse des parents, la fatigue), le tout avec délicatesse mais sans tabou. Le livre culte d’une génération ? Une Love story du XXIe siècle en tout cas.

Nos étoiles contraires, de John Green, Nathan Jeunesse. ISBN : 978-2-09-254303-0.



Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités