Phénomène : "Journal d'un dégonflé", l’idole des jeunes

Avec de bonnes ventes au départ, mais sans être spectaculaires, la parution du Journal d’un dégonflé de l’Américain Jeff Kinney a d’abord été discrète. Mais les sept volumes parus au Seuil Jeunesse atteignent désormais 1,2 million de ventes et le huitième, Pas de bol !, a été tiré à 100 000 exemplaires. C’est un phénomène mondial : il s’est vendu 1,3 million d’exemplaires du tome 8 en une semaine aux Etats-Unis, et les neuf aventures hilarantes de ce collégien ordinaire, traduites en 42 langues, totalisent 150 millions de volumes vendus.

Petit Nicolas du XXIe siècle, portant un regard à la fois naïf et lucide sur les adultes, Greg Heffley est égoïste, paresseux, maladroit, cherchant par tous les moyens à échapper autant aux devoirs qu’aux crottes de chien, n’hésitant pas à utiliser son meilleur copain comme bouclier (mais Robert le laisse tomber pour une fille).

Jeff Kinney a inventé un genre, celui du roman graphique pour les 8-12 ans (le "middle grade" des Anglo-Saxons), dessins à l’appui, repris depuis par de nombreux auteurs. Pour la sortie de ce nouveau volume, il est venu pour la première fois en France. Concepteur de jeux vidéo, il pensait écrire pour les adultes et a découvert qu’il était lu par les enfants. Claude Combet



Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités