Etranger

Michel Houellebecq présente “Soumission” en Allemagne

Michel Houellebecq - Photo © PHILIPPE MATSAS-OPALE

Michel Houellebecq présente “Soumission” en Allemagne

Après avoir interrompu en France la promotion de son dernier roman Soumission (Flammarion), Michel Houellebecq le présente aujourd’hui en Allemagne. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
avec Afp,
Créé le 19.01.2015 à 16h45,
Mis à jour le 19.01.2015 à 20h40

En Allemagne, l’admiration que suscite Michel Houellebecq dépasse les polémiques françaises sur son éventuelle islamophobie. L’écrivain, véritable star outre-Rhin, y présente aujourd’hui son dernier roman, Soumission (Flammarion), paru en milieu de semaine dernière en Allemagne chez DuMont.
 
Houellebecq participera ce lundi soir à une lecture en allemand d’extraits de son livre dans un théâtre de Cologne. Cette lecture, organisée dans le cadre du festival international de littérature LitColognen, est annoncée  “à guichet fermé”. Il s’agit de la seule présentation prévue à l’étranger, a indiqué l'agent de Michel Houellebecq.
 
Au lendemain de l’attentat contre Charlie Hebdo, l’écrivain français avait suspendu la promotion du livre, paru en France mercredi 7 janvier, se disant ”très affecté par la mort de son ami Bernard Maris”, assassiné avec onze autres personnes dans la rédaction de l’hebdomadaire satirique.
 
Soumission (Unterwerfung en allemand), roman dans lequel l’auteur imagine une France dirigée par le chef d’un parti musulman, est d’ores et déjà un best-seller en Allemagne, alors qu’il n’est en vente que depuis le milieu de la semaine dernière. Son éditeur allemand, DuMont, a effectué un premier tirage de 100 000 exemplaires mais un second tirage de 50 000 exemplaires est prévu.
 
Suscitant les controverses en France, Michel Houellebecq jouit depuis plusieurs années d’une aura différente en Allemagne. “On a perçu Houellebecq dès le début beaucoup plus comme un intellectuel alors qu’en France, il a d’abord été considéré comme un auteur à scandale”, a expliqué à l’AFP l’universitaire Christian van Treeck.

“Je suis Houellebecq”

Et la réception critique de Soumission chez nos voisins allemands tranche avec les jugements dont Houellebecq a fait l’objet en France. Ainsi, le quotidien allemand de gauche Tageszeitung, titrait la semaine dernière en français “Je suis Houellebecq”, pour parler d’Untererfung. “Celui qui qualifie Houellebecq d’auteur à scandale qui ne fait que provoquer intentionnellement, celui-là devrait retirer Sade, Rimbaud, Baudelaire, Balzac de sa bibliothèque ou les lire une fois”, y écrit la critique Doris Akrap.
 
Et son avis est loin d’être isolé. L’hebdomadaire Die Zeit a vu en Soumission une ”satire pleine d’humour”, tandis que le quotidien conservateur Die Welt affirme : “On ne le dira jamais assez fort : Soumission n’est en aucun cas un roman raciste ou islamophobe”. Le critique Jan Küveler poursuit : “Plus que tout autre écrivain européen actuel, Houellebecq a la sensibilité d’identifier des conflits larvés de nos sociétés et d’en faire la folle trame de ses récits.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités