Rentrée littéraire 2021

Michel Layaz, « Les Vies de Chevrolet » (Zoé) : À toute vitesse

Michel Layaz - Photo © FABRICE PROFIT

Michel Layaz, « Les Vies de Chevrolet » (Zoé) : À toute vitesse

La vie aventureuse de Louis Chevrolet, romancée par l'écrivain suisse Michel Layaz. Tirage à 3000 exemplaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Olivier Mony,
Créé le 29.06.2021 à 10h00,
Mis à jour le 29.06.2021 à 12h30

Né en Suisse, à La Chaux-de-Fonds, en 1878, il passa par la France, en Bourgogne d'abord puis à Paris, mais c'est en Amérique qu'il acquit la célébrité et que son nom devint légendaire. Louis Chevrolet. Pourtant, la postérité fut plutôt mauvaise fille avec lui. Ce génie de l'automobile fut d'abord l'un des plus grands pilotes de son temps, celui des débuts du sport auto, s'illustrant dans les épreuves les plus renommées, de la Coupe Vanderbilt aux 500 miles d'Indianapolis. À une époque où la mort était fréquente, et alors qu'il perdit un frère et nombre d'amis lors de courses, il survécut à plusieurs accidents, gagnant une réputation de surdoué casse-cou qui en fit le chouchou du public de sa terre d'adoption. Mais Louis Chevrolet n'était pas que pilote, il était aussi et surtout un génie de la mécanique, un inventeur exceptionnel. Il apporta sa touche technique à toutes les voitures sur lesquelles il courut. Il alla jusqu'à créer sa propre marque, Chevrolet donc, avec l'aide de Billy Durant, le fondateur de General Motors. En revanche, il n'était pas un homme d'affaires, comme le prouve ce jour où le Durant en question lui racheta pour une bouchée de pain la propriété exclusive de la marque. Et c'est ainsi que jusqu'à la fin de ses jours, Louis Chevrolet se vit en quelque sorte dépossédé de son nom... Qu'importe, nulle amertume puisque pour lui, il n'était de fortune que dans la vitesse. Il s'en tint toujours à cela.

Il fallait pour narrer une vie aussi pleinement romanesque, à cheval entre deux siècles, deux continents et à l'aube de la modernité, la patte d'un véritable romancier. Qui sache non seulement de quoi il parle, mais surtout d'où il écrit. Sans conteste, Michel Layaz, l'un des plus précieux conteurs d'histoire romands d'aujourd'hui, est cet homme-là. Ses Vies de Chevrolet fourmillent d'anecdotes bien sûr, mais surtout se signalent par la merveilleuse empathie- on osera même écrire tendresse- de l'auteur envers son personnage. Il le montre dans toute sa simplicité, révèle la force incroyable de son désir de vivre pleinement et d'exploiter ses dons, raconte son amour pour sa famille, qu'il fait venir tout entière de Suisse aux États-Unis. Sur ces pages règne la beauté d'un monde qui naît- loin du fracas de celui qui s'éteint en Europe pendant ce temps-là, entre 1914 et 1918. Layaz écrit cela dans une langue claire, simple et portée par la promesse de ces jours nouveaux.

Michel Layaz
Les Vies de Chevrolet
Éditions Zoé
Tirage: 3 000 ex.
Prix: 15 € ; 128 p.
ISBN: 9782889279159

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités