Netflix dévoile la bande-annonce de l'adaptation du manga Death Note | Livres Hebdo

Par Clotilde Ravel, le 30.06.2017 à 12h14 (mis à jour le 30.06.2017 à 13h00) Cinéma

Netflix dévoile la bande-annonce de l'adaptation du manga Death Note

Photo NETFLIX

Death Note, manga écrit par Tsugumi Ōba et dessiné par Takeshi Obata et dont l'adaptation sera diffusée sur Netflix le 25 août, raconte l’histoire de Light, un jeune étudiant possédant un carnet magique qui permet de tuer n’importe qui en inscrivant à l'intérieur son nom et les circonstances de sa mort.

Death Note, l'adaptation du manga scénarisé par Tsugumi Ōba et dessiné par Takeshi Obata, réalisée par Adam Wingard (Blair Witch, 2016), sera diffusée sur Netflix le 25 août.

Nat Wolff (aperçu dans In Dubious Battle) incarnera Light Turner, lycéen surdoué qui ramasse par hasard le Death Note ("cahier de la mort"), lui permettant de tuer quelqu'un en inscrivant son nom à l'intérieur. Il partage notamment l'écran avec Keith Stanfield (récemment vu dans Atlanta et Get Out), détective énigmatique prénommé L, qui cherche à comprendre une soudaine vague de décès parmi les criminels du monde entier. Car Light a décidé de jouer aux justiciers et d’éradiquer les assassins grâce à son pouvoir.
 
Death Note est déjà été adapté en trois films live, sortis au Japon entre 2006 et 2008, puis directement en DVD en France par Kazé. Il s'agit donc du quatrième film live, dont Netflix a dévoilé la bande-annonce le 29 juin.
 
Traduit et distribué dans une dizaine de pays, œuvre culte de la pop culture japonaise, Death Note a connu un immense succès au Japon et à l'étranger, notamment en France. Le manga a été prépublié dans le magazine japonais Weekly Shōnen Jump de décembre 2003 à mai 2006, puis éditée dans sa version française par Kana de janvier 2007 jusqu'à octobre 2008. Le manga avait également fait l'objet d'une adaptation en dessin animé de 37 épisodes au Japon, diffusé à partir du 2 février 2008 sur MCM et en décembre 2008 sur Virgin 17.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre