Bilan

Enclenchée dès 2017, l'augmentation des prix du papier à usage graphique, utilisé notamment dans le livre, s'est poursuivie l'an dernier, avec une hausse moyenne de 10 % d'après le bilan de l'Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses (Copacel). Les papetiers ont réussi à enrayer la baisse qu'ils subissaient depuis plusieurs années, en raison du recul de la demande, surtout dans la presse et la communication. Ils ont fermé des usines, ou les ont reconverties dans la production de papiers et cartons destinés à l'emballage ou à des produits d'hygiène.

Dans le livre, hors année de renouvellement de programmes scolaires, la consommation reste relativement stable selon les enquêtes du Syndicat national de l'édition, aux environs de 185 000 tonnes par an, et sur des qualités particulières (bouffant pour la littérature générale, et journal amélioré pour le poche). L'édition ne représente que 6 à 7 % de la consommation de papiers graphiques, mais elle subit les conséquences de la réduction de la production globale, qui s'adapte à la baisse de la demande. Dans les papiers d'impression-écriture couchés sans bois, utilisés notamment hors littérature générale et poche, la production en France a reculé de 12,3 % en 2018, et de 7,4 % en Europe. En non couché sans bois (offset), la production a aussi baissé (- 6,1 % en France, - 2,5 % en Europe), de même que pour les autres papiers (journal, couchés et non couchés avec bois).

D'où l'augmentation générale des prix, amplifiée également par la hausse des cours de pâte à papier, en raison de la forte demande en Chine. La pâte à base de fibres longues (bois résineux, plutôt utilisés pour le papier) a augmenté de 46 % en deux ans, et la pâte à base de fibres courtes (feuillus, surtout eucalyptus) de 51 %. Certains producteurs reconfigurent aussi leurs usines pour fournir de la pâte à dissoudre destinée à des produits textiles, ce qui contribue à réduire l'offre pour le papier. La hausse s'est toutefois ralentie en fin d'année. Son évolution dépendra de celle de la demande chinoise, indique la Copacel.

10 % de hausse pour les papiers à usages graphiques


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités