Cinéma / Italie / 27 février Pier Paolo Pasolini

Grâce à la nièce et ayant droit de Pasolini, Maria Grazia Chiarcossi, voici trois inédits de l'écrivain-cinéaste, scénarios de courts-métrages tournés, mais dont les textes n'avaient pas été publiés. La ricotta, La terre vue de la lune et Qu'est-ce que c'est, les nuages ?, remontent aux années 1960 (1963, 1967, 1968), peu de temps après le premier film de Pasolini, Accattone (1961), et dans sa période « cinéma d'élite ». Ensuite, il tentera de faire plus « grand public ».

En ce temps-là, le cinéma italien abondait de films à sketches, mouvement dans lequel Pasolini s'inscrit. Le premier est composé de tableaux vivants décalqués sur des œuvres de Pontormo et de Rosso Fiorentino, un peu blasphématoires par rapport à la mort du Christ, inspirés du théâtre et du muet, avec les acteurs Toto et Ninetto. Le deuxième est son premier film en couleurs, un conte poétique surréaliste proche de l'univers de la BD, pour lequel Pasolini a griffonné des croquis de ses acteurs. Le troisième, enfin, est une fable métaphysique inspirée du théâtre de marionnettes, une variation napolitaine sur l'Othello de Shakespeare.

Tout cela est une curiosité, bien sûr, mais chez un créateur comme Pasolini, rien n'est anodin.

Pier Paolo Pasolini
La ricotta; La Terre vue de la Lune; Qu'est-ce que c'est, les nuages ?
Éditions de Grenelle
Tirage: 3 000 ex.
Prix: 14 euros ; 128 p.
ISBN: 9782366772289





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités