Pedro Almodovar dans la peau de Thierry Jonquet

Elena Anaya dans 'La piel qui habito' © Pathe Distribution.

Pedro Almodovar dans la peau de Thierry Jonquet

"La piel que habito", adaptation très libre de "Mygale", sort en salles le 17 août.

Par Vincy Thomas ,
avec vt Créé le 15.04.2015 à 22h43

La piel que habito, présenté en compétition au dernier festival de Cannes, sort sur les écrans français le 17 août. Cela faisait dix ans que Pedro Almodovar cherchait un moyen de transposer Mygale, le polar de Thierry Jonquet, au cinéma.

Gallimard avait publié Mygale, en 1984, dans la Série noire. Folio avait édité la version poche en 1995, réimprimée en Folio Policier en 1999. L'an dernier, Gallimard l'avait intégré dans un recueil de quatre romans (avec Les orpailleurs, Moloch et La bête et la belle) et, en mai dernier, Folio Policier l'a réédité, anticipant la sortie du film. Le roman est aussi disponible en audiolivre depuis 2006. En revanche, il n'est toujours pas disponible en format numérique. Eden Livres propose cinq romans de Jonquet parus au Seuil.

Le film reprend la trame du livre. L'histoire d'un éminent chirurgien esthétique qui travaille sur un “cobaye”, le corps d'une jeune femme enfermée dans sa résidence-laboratoire, afin de reproduire une peau parfaite et plus résistante que la peau naturelle. Mais au fil de l'histoire, on apprend que cette expérience est née d'un profond traumatisme : la mort de sa femme et le viol de sa fille.

Tout en restant fidèle à son style, Almodovar, multipliant les références littéraires et cinématographiques, nous amène vers un conte noir où s'affrontent une Bête et sa Belle. Il s'est éloigné de l'horreur du roman pour aller chercher les sentiments effroyables qui habitent tous ses névrosés.



15.04 2015

Auteurs cités

Les dernières
actualités