Europe

Pour un réseau européen de librairies

«Ce fonds à vocation à être représentatif de l’esprit européen et de ses valeurs d’humanisme et d’universalisme.» Philippe Goffe, Graffiti, Bruxelles - Photo CATHERINE ANDREUCCI/LH

Pour un réseau européen de librairies

Les libraires francophones européens travaillent à la constitution d’un fonds littéraire défendant une certaine image de l’Europe… et de la librairie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Clarisse Normand,
Créé le 04.04.2014 à 00h00,
Mis à jour le 04.04.2014 à 10h37

Le projet vise à fédérer les librairies francophones d’Europe autour d’un fonds littéraire commun qu’elles définiront elles-mêmes et valoriseront dans leur magasin. Lancée l’automne dernier à Berlin lors du séminaire des libraires francophones d’Europe du Nord et de l’Est organisé par le Bureau international de l’édition française (Bief) et le Centre national du livre (CNL), en partenariat avec l’Association internationale des libraires francophones (AILF) et l’Institut français, l’initiative est portée depuis par l’ensemble de ces structures. Elle sera présentée aux libraires francophones d’Europe du Sud qui se réuniront pour un séminaire les 1er et 2 juin à Madrid.

Au cœur du dispositif, les libraires sont invités à proposer une liste d’environ 20 à 30 titres d’auteurs traduits en français et représentatifs de "l’esprit européen et de ses valeurs d’humanisme et d’universalisme", explique Philippe Goffe, le patron de Graffiti à Bruxelles, administrateur de l’AILF et à l’origine du projet. L’initiative fait particulièrement sens aujourd’hui, estime-t-il, alors que l’Europe, devenue pour beaucoup synonyme de technocratie, connaît une crise identitaire et culturelle. Selon lui, ce fonds, qui "n’a pas forcément vocation à accueillir les auteurs les plus classiques", doit aussi être un vecteur de découvertes littéraires. Susceptible d’accueillir quelque 500 titres, estime Natacha Kubiak, chargée de la coordination internationale au CNL, la liste finale aura vocation à être diffusée auprès des librairies francophones européennes, y compris en France. Le CNL a fait savoir qu’il était prêt, au travers de son dispositif d’aide à la diversification des fonds, à soutenir les établissements francophones à l’étranger qui en auraient besoin pour construire leur offre. "Au-delà de la promotion de l’édition française, c’est pour les librairies une manière intéressante de donner une visibilité à leur identité non seulement francophone, mais aussi et surtout européenne", argumente Pierre Myszkowski, responsable des échanges professionnels au Bief

Pour rendre davantage visible l’initiative, un catalogue pourrait être édité à l’intention des clients. Mais nombre de paramètres de l’opération restent encore à préciser. Pour ses initiateurs, l’objectif est de lancer ce "fonds Europe" lors du prochain Salon du livre de Paris, du 20 au 23 mars 2015.

Clarisse Normand






04.04 2014

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités