Proclamation

Prix Nobel d'Annie Ernaux : le monde du livre réagit

Prix Nobel d'Annie Ernaux : le monde du livre réagit

Annie Ernaux - Photo Catherine Hélie/Gallimard

Prix Nobel d'Annie Ernaux : le monde du livre réagit

Depuis l'annonce de la remise du prix Nobel de littérature à Annie Ernaux, les réactions se multiplient dans le monde du livre. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Léon Cattan ,
avec AFP / Twitter Créé le 06.10.2022 à 18h11 ,
Mis à jour le 07.10.2022 à 06h19

Une grande écrivaine, une pionnière, un modèle de féminisme... Depuis que la française Annie Ernaux a été annoncée comme la récipiendaire du prix Nobel de littérature 2022, les réactions publiques et enthousiastes se multiplient. A commencer par celles de ses confrères et consoeurs écrivains. "Quel grand jour pour la littérature de combat" se réjouit Edouard Louis. "Je suis tellement heureuse pour elle, c'est une immense écrivaine" a renchérit Delphine de Vigan, qui relate sa rencontre bouleversante avec Annie Ernaux au cours d'un passage à vide : "Elle m'avait dit : "à un moment donné, vous arriverez à refaire le silence autour de vous"". L'heureux détenteur du prix Goncourt 2018, Nicolas Mathieu, s'est également exprimé sur son premier contact avec l'auteure, à qui il offrit son premier roman avec un petit mot "Vous l'aurez compris, je vous aime". 

D'autres commentateurs soulignent la dimension précurseuse des combats de la lauréate. Son amie chercheuse Gisèle Sapiro affirme : "Annie Ernaux a montré la double face, lumineuse et obscure, passionnée et violente, des rapports sociaux de sexe, bien avant #MeToo". L'auteur de Retour à Reims Didier Eribon partage ce constat : "Ses livres si beaux et si puissants ont donné une voix aux classes dominées et à l'émancipation des femmes". 

Les éditions Gallimardqui ont publié la plupart des textes d’Annie Ernaux depuis ses débuts, ont aussi fait part de leur "immense joie" sur Twitter, à l'instar de Laurence Engel, présidente de la BnF, qui déclare, dans un communiqué : "Annie Ernaux est l'une des plus grandes écrivaines, qui a su inventer au coeur de son intimité une écriture faite pour chacun, puissante et pénétrante", avant de se déclarer honorée et fière d'avoir été choisie par l'auteure pour être "l'écrin protecteur de ses manuscrits". 

De son côté, Régine Hatchondo, présidente du Centre national du livre (CNL) déclare : « Les femmes de ma génération ont été portées par les écrits d'Annie Ernaux. Elle nous a accompagnées, donné du courage, rendues plus fortes ».

Enfin, le sursaut engendré par sa victoire dépasse les frontières de l'industrie du livre. Dans la sphère politique, plusieurs prises de position notables ont émergé au cours de la journée. A commencer par celle du président de la République Emmanuel Macron : "Annie Ernaux écrit, depuis 50 ans, le roman de la mémoire collective et intime de notre pays, sa voix est celle de la liberté des femmes et des oubliés du siècle" décrète-il sur les réseaux sociaux. La ministre de la Culture Rima Abdul Malak salue pour sa part l'écriture ciselée et dense de la lauréate, ainsi que sa "vie de courage et de liberté". 

Les dernières
actualités