Distribution

Québec : grande surface contre éditeur

Michel Tremblay

Québec : grande surface contre éditeur

Costco a annulé la commande du dernier roman de Michel Tremblay car son éditeur, Leméac, voulait garder le délai de carence permettant de favoriser les libraires.

Par Solange Pinilla,
Créé le 13.11.2013 à 17h58,
Mis à jour le 13.11.2013 à 19h15

L’éditeur québécois Leméac n’a pas renoncé pour Costco au délai de carence qu’il demande habituellement aux grandes surfaces afin de privilégier les ventes en librairie, et la chaîne a annulé sa commande de 6000 exemplaires du roman de Michel Tremblay, Les clefs du Paradise, selon le quotidien Le Devoir.
 
Depuis quinze ans, à l'instar de quelques autres éditeurs, Leméac pratique un délai de carence de deux à huit semaines entre la sortie du livre en librairie et la vente en grande surface afin de favoriser les ventes en librairie, à défaut de prix unique du livre au Québec, selon la directrice générale de la maison, Lise Bergevin.
Je ne fonctionne pas au chantage Michel Tremblay
«Je n’ai pourtant pas l’impression de pénaliser les grandes surfaces, déclare Lise Bergevin au DevoirElles commandent souvent leurs titres à partir des palmarès des best-sellers dans les journaux. Avant qu’un titre y apparaisse, ça prend toujours deux à trois semaines.» Michel Tremblay, de son côté, a dit être «du même avis que Leméac», précisant de plus qu’il «ne fonctionne pas au chantage».
 
«Comme tout commerçant, nous souhaitons avoir en magasin une nouveauté au moment même où est déployée la campagne de promotion d’un éditeur ou distributeur, a répondu Costco. Un retard de quelques semaines n’est pas la norme.»

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités