Rien ne bouge pour le Médicis 2014 | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, le 28.10.2014 à 10h59 (mis à jour le 26.01.2018 à 12h09) Dernières sélections

Rien ne bouge pour le Médicis 2014

Véronique Bizot - Photo ACTES SUD © V. CAPMAN

Le jury, qui s'est réuni le 27 octobre, conserve l'intégralité de ses listes communiquées le 9 octobre dernier.

Le jury du prix Médicis, « assez content de sa liste initiale » d'essais, « a décidé de la conserver en l'état plutôt que de l'élaguer. » nous informe sa présidente Anne F. Garreta.

Il s'était réuni mardi 27 octobre pour établir une deuxième sélection parmi les neuf essais de la première liste avant d'y renoncer.

Restent donc toujours en course huit romans français, sept étrangers et neuf essais.
 
Les prix seront décernés le 4 novembre au restaurant La Méditerranée, à Paris (6e).

Le jury du prix Médicis est composé d'Emmanuèle Bernheim, Michel Braudeau, Dominique Fernandez, Anne F. Garréta, Patrick Grainville, Frédéric Mitterrand, Christine de Rivoyre, Alain Veinstein et Anne Wiazemski.

Rappel des sélections
 
Huit romans français
Véronique Bizot, Ame qui vive (Actes Sud)
Claudie Hunzinger, La langue des oiseaux (Grasset)
Hedwige Jeanmart, Blanès (Gallimard)
Frank Maubert, Visible la nuit (Fayard)
Laurent Mauvignier, Autour du monde (Minuit)
Eric Reinhardt, L'amour et les forêts (Gallimard)
Antoine Volodine, Terminus radieux (Seuil)
Valérie Zenatti, Jacob, Jacob (L'Olivier)
 
Sept romans étrangers
Margaret Atwood, MaddAddam (Robert Laffont), traduit de l’anglais (Canada) par Patrick Dusoulier.
Lily Brett, Lola Bensky (La grande ourse), traduit de l’anglais (Australie) par Bernard Cohen.
Anthony Marra, Une constellation de phénomènes vitaux (J.C. Lattès), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert.
Antonio Moresco, La petite lumière (Verdier), traduit de l’italien par Laurent Lombard.
James Salter, Et rien d'autre (L'Olivier), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville.
Taiye Selasi, Le ravissement des innocents (Gallimard), traduit de l'anglais (Royaume Uni) par Sylvie Schneiter.
Evie Wyld, Tous les oiseaux du ciel (Actes Sud), traduit de l’anglais (Australie) par Mireille Vignol.

Neuf essais
Robert Darnton, L’affaire des 14. Poésie, police et réseaux de communication à Paris au 18ème siècle (Gallimard –NRF Essais).
Stephen Greenblatt, Will le magnifique (Flammarion).
Jean-Yves Jouannais, Les barrages de sable (Grasset)
Éric Laurrent, Berceau (Minuit)
Linda Lê, Par ailleurs (exils) (Christian Bourgois)
Monique Levi-Strauss, Une enfance dans la gueule du loup (Seuil)
Frédéric Pajak, Manifeste incertain 3 (Noir sur blanc)
Elisabeth Roudinesco, Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre (Seuil)
Eliane Viennot, Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin (Editions iXe)
close

S’abonner à #La Lettre