Sondage : les ventes de contenus numériques dépasseront le papier en 2018 | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, avec alw, le 30.09.2009

Sondage : les ventes de contenus numériques dépasseront le papier en 2018

© Olivier Dion

La Foire de Francfort a rendu publique son enquête réalisée en association avec Buchreport et Publishers Weekly auprès de 840 professionnels de l'édition.

Pour 50% des professionnels de l'édition à travers le monde, contre 40% il y a seulement un an, 2018 sera l'année charnière où les ventes de contenus numériques dépasseront en valeur celle des contenus papier, selon le traditionnel sondage sur l'avenir de l'édition publié par la Foire de Francfort en association avec les magazines professionnels Buchreport (Allemagne) et Publishers Weekly (Etats-Unis).

Ce sondage a été réalisé auprès de 840 personnes travaillant dans des maisons d'éditon en Europe continentale (74%), aux Etats- Unis (11,3%), en Grande-Bretagne (4,2%), en Amérique latine (3,5%) et en Asie du Sud-Est (2,4%).

80% des sondés perçoivent le changement radical du marché du livre en raison de la montée en puissance du numérique comme une opportunité et non plus comme une crise du secteur.

Pour les deux tiers d'entre eux, le principal défi consiste à trouver un nouveau modèle économique, de nouveaux produits multimédia et des stratégies marketing adaptées.

60% des éditeurs sondés estiment que les revenus que génère la vente de contenus numériques sont aujourd'hui inférieurs à 10% de leur chiffre d'affaires, mais ils s'attendent à une évolution sous deux ans.

Seules 22% des personnes interrogées pensent que les ventes de livres numériques ne dépasseront jamais celles du livre traditionnel, contre 27% un an plus tôt.

Alors que 4% des éditeurs pensent que le livre numérique doit être plus cher que le livre papier, 15% le souhaitent au même prix, 11% à moins 10%, 17% à moins 20%.

15% déclarent qu'il doit avoir un prix fixe comme sur Amazon (9,99 dollars) et 6% envisagent un autre modèle de tarification.

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre