Littérature française

Sylvain Chantal, « Fièvre de cheval » (Le Dilettante) : Aux turfistes anonymes

Sylvain Chantal - Photo DR

Sylvain Chantal, « Fièvre de cheval » (Le Dilettante) : Aux turfistes anonymes

Les confessions d'un accro du PMU devenu voyou, imaginées par Sylvain Chantal. Tirage à 3000 exemplaires.

Par Jean-Claude Perrier,
Créé le 01.05.2021 à 13h05,
Mis à jour le 07.05.2021 à 12h22

Sylvain Chantal est un Nantais éclectique né en 1974, dramaturge, scénariste, documentariste, conteur d'histoires farfelues : dans Turco, par exemple, il s'intéressait à son oncle, qui fut autrefois chauffeur du négus Haïlé Sélassié et espion italien en Éthiopie.

Ici, rien à voir. Il est allé chercher son inspiration dans le petit monde des turfistes, feutré, discret, mal connu, dont on ne parle quasiment jamais, avec ses lieux, ses codes, ses aficionados surtout. Il nous fait découvrir cet univers à travers les confessions d'Anatole Bétancourt, un paumé dont on ne sait pas grand-chose, si ce n'est que, néophyte un 27 juillet lorsqu'il effectue son premier pari à une borne de PMU, il gagne 1 200 euros pour une mise de 10 et devient accro. Il écume ensuite les bars-tabacs-chevaux de sa région, Nantes et ses alentours, rencontre des personnages interlopes, pathétiques, et finit par tomber sur une bande de truands minables, Franck et Redouane, qui l'associent à leur combine : inconnu du milieu et de la police, il ira encaisser pour leur compte, et moyennant 10 % de commission, des tickets gagnants de paris truqués sur des canassons à grosse cote. Mais Anatole s'enfuit avec le magot, jusqu'à ce que, à cause de son impulsivité (quand il perd, il se bagarre), il se fasse pincer, le 4 septembre.

C'est original, drôle, inattendu jusqu'à l'explication finale, porté par un style dadaïste qui ne répugne pas aux calembours.

Sylvain Chantal
Fièvre de cheval
Le Dilettante
Tirage: 3 000 ex.
Prix: 15 € ; 160 p.
ISBN: 9791030800425

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités