Taxer Google et Amazon pour financer les bibliothèques

Jeanette Winterson

Taxer Google et Amazon pour financer les bibliothèques

La romancière Jeanette Winterson a proposé de récupérer des fonds en faveur des bibliothèques en faisant prélevant des impôts à Google, Amazon et Starbucks sur les profits qu'ils se font en Europe.

avec sp, avec the bookseller,
Créé le 20.11.2012 à 00h00,
Mis à jour le 20.11.2012 à 00h00

Elle n'a pas seulement célébré le dixième anniversaire de la Reading Agency à la Bibliothèque nationale britannique, le 19 novembre. Jeanette Winterson a également fait une proposition frappante pour renflouer le budget des bibliothèques britannqiues.

« L'argent est là. Les bibliothèques coûtent environ un milliard par an, à compter de maintenant. Montez ce chiffre à deux milliards et responsabilisez Google, Amazon et Starbucks pour qu'ils soient taxés sur les bénéficient qu'ils réalisent ici » a déclaré la romancière.

L'écrivain fait allusion aux entreprises américaines telles qu'Amazon qui engrangent le fruit de leurs transactions réalisées en Europe au Luxembourg selon un processus d'évasion fiscale (lire notre actualité).

Jeanette Winterson a également souligné le rôle éducatif des bibliothèques, et plaidé pour que leur budget ne soit pas comptabilisé seulement dans les finances locales mais aussi le budget du ministère de l'Education nationale.

20.11 2012

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités